Étudiants : attention aux arnaques bancaires

L'étudiante bisontine cherchait un job pour arrondir ses fins de mois. Elle trouve une annonce sur internet. L'employeur dit vivre à l'étranger. Elle communique donc avec lui par mail jusqu'à son arrivée en France. Utilisant une faille dans le système bancaire le malfrat lui soutire de l'argent.

L'escroc raconte ne pas pouvoir effectuer une petite transaction financière. Alors, il envoie un chèque de 1.200 euros à l'étudiante en lui demandant d'en garder 200 pour lui et de lui reverser 1.000 euros en mandat-cash.

Le chèque du malfrat est en bois. Sans avoir demandé à votre banquier un avis de sort ; impossible de le savoir. Si vous lui demandez le banquier va vous assurer que l'opération d'encaissement est définitivement achevé et que vous pouvez librement disposer de l'argent sur votre compte. Sans cela impossible de savoir...La rédaction vous recommande

Pascal Schnaébélé et Denis Colle ont rencontré l'étudiante bisontine : Gwennaëlle Viard. Écoutez son témoignage.

Avec Gwenaëlle Viard et Nathan Boiteux : un ami et avec Serge Maître : association française des usagers des banques