Saône-et-Loire : du radon a été trouvé dans une entreprise de Gueugnon

© CHARLY TRIBALLEAU / AFP
© CHARLY TRIBALLEAU / AFP

La préfecture de Saône-et-Loire indique que les services de l’État ont été informés par Areva d’une concentration élevée en radon (gaz radioactif d’origine naturelle) dans les locaux d’une entreprise située à Gueugnon, qui emploie 16 salariés.

Par B.L.


D'où provient ce radon ?

" A la demande de l’État, des analyses sont menées régulièrement par Areva dans le cadre du programme de recensement des lieux de réutilisation des stériles miniers d’uranium dans les zones concernées par des exploitations minières", indique la préfecture de Saône-et-Loire.

Après analyse, les valeurs relevées sont supérieures à la valeur de référence.
Il semblerait que, outre des stériles miniers, des résidus de traitement de minerai d’uranium ont été utilisés en remblais sous les locaux de cette entreprise et pourraient être à l’origine des concentrations de radon mesurées dans certains bureaux, occupés par 3 salariés.

Quels risques présente le radon pour la santé ?

Le radon est un gaz naturel présent dans les sols granitiques, qui se dilue facilement dans l’air extérieur. Le risque lié à ce gaz n’existe qu’en cas de confinement dans un lieu clos. Il est alors susceptible de provoquer des niveaux de concentration pouvant présenter, en cas d’exposition prolongée, des risques pour la santé.

Quelles mesures ont été prises ?

Sous le contrôle des services de l’État, Areva et l’exploitant ont décidé de transférer dans d’autres locaux les 3 salariés occupant les bureaux où de fortes concentrations ont été relevées.

Par ailleurs, l’Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) est missionné par l’État pour réaliser des mesures approfondies complémentaires et proposer aux personnels concernés, une reconstitution dosimétrique de leur exposition au radon.

Une réunion a été organisée lundi 2 mars 2015 dans l’après-midi avec le responsable et les salariés de l’entreprise afin de leur présenter le plan d’action envisagé à court et moyen terme, plan d’action dont la mise en œuvre sera assurée par les services d’Areva », conclut la préfecture de Saône-et-Loire.

Pour mémoire, entre 1955 et 1980, une usine de traitement de minerais d'uranium a été exploitée par Areva à Gueugnon. Son démantèlement s'est effectué entre 1980 et 1981.

Une exposition régulière durant de nombreuses années, à des concentrations excessives de radon accroît le risque de développer un cancer du poumon, indique le ministère de l'Ecologie. / © http://www.developpement-durable.gouv.fr/
Une exposition régulière durant de nombreuses années, à des concentrations excessives de radon accroît le risque de développer un cancer du poumon, indique le ministère de l'Ecologie. / © http://www.developpement-durable.gouv.fr/




Qu'est-ce que le radon ?

Le radon est un gaz radioactif d’origine naturelle provenant de la désintégration du radium, lui-même issu de la désintégration de l’uranium contenu dans la croûte terrestre. Il est inodore et incolore. A noter que la concentration en radon dans l'air s'exprime en becquerels par mètre cube (Bq/m3).

Le radon est présent partout à la surface de la Terre mais plus particulièrement dans les sous-sols granitiques et volcaniques.

Suite à une campagne nationale de mesures du radon dans des locaux, les pouvoirs publics français ont dressé, par arrêté, une liste de départements prioritaires face au risque radon. Le département de Saône-et-Loire fait partie de cette liste, indique le ministère de l’Ecologie, du Développement durable et de l’énergie.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus