Bourgogne : le conseil régional encourage l'économie et la solidarité

© Conseil régional de Bourgogne
© Conseil régional de Bourgogne

Les politiques régionales en faveur de l’économie sociale et solidaire (ESS) ont été présentées lors d’un comité thématique à Dijon le 22 avril 2015. Elles entrent dans le cadre de la stratégie régionale de développement économique et d’innovation (SRDEI).

Par Cindy Pezzin

Qu'est-ce que l'économie sociale et solidaire (ESS) ?


Dans un contexte global de crise, où il convient de trouver de nouveaux modèles économiques, l’ESS apparaît comme une alternative. Solidarité, utilité sociale et réinvestissement des résultats : tels sont les principes de l’économie solidaire et sociale, reconnue comme un secteur économique et un employeur à part entière depuis les années 1970. En Bourgogne, l'ESS représente près de 11% des salariés. Elle possède un fonctionnement basé sur un mode de gestion démocratique et participatif, dans lequel l’humain est au cœur du développement économique et social.

Quelles formes prend l'ESS ?


L’ESS regroupe :
  • des associations proposant principalement des biens et des services de proximité, comme l'aide à la personne,
  • des coopératives, où les salariés sont tous égaux,
  • des mutuelles garantissant notamment la protection de l’enfance, de la famille, des personnes âgées et dépendantes et des handicapés.
  • des fondations, qui réalisent des œuvres d’intérêt général et à but non lucratif. 
Tous ces organismes s'appuient sur le mode de gestion démocratique et participatif.

 / © CRESS Bourgogne
/ © CRESS Bourgogne

Comment la Région développe l'ESS ?


Le conseil régional de Bourgogne encourage le développement économique des ESS à travers divers dispositifs, présentés dans la stratégie régionale de développement économique et d’innovation (SRDEI), votée par la Région en 2013.
Les objectifs principaux sont de pousser les entreprises de l’ESS, qui comptent généralement de moins de 10 personnes, à se développer, mais aussi à collaborer avec des moyennes ou grandes entreprises dites « classiques » - entendre hors-ESS. Pour y parvenir la Région a mis en place quatre dispositifs majeurs :

  • "Anim'Acteurs" soutient les têtes de réseau ayant des pratiques exemplaires, telle la collaboration avec d'autres entreprises ou l'intervention dans des domaines à potentiel comme la "silver économie". Les acteurs soutenus sont notamment la CRESS Bourgogne ou encore le Collectif régional des épiceries sociales et solidaires de Bourgogne.
  • "Accompagn'Acteurs" encourage la création, la reprise et le développement des entreprises. Parmi les structures aidées, on retrouve la Couveuse Potentiel qui donne la possibilité aux entrepreneurs de tester leurs projets.
  • "Développ'Acteurs" appuie les dispositifs et les projets structurants pour la Bourgogne. La Région soutient notamment les Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE), qui regroupent des acteurs de l'ESS qui s'associent à un projet commun.
  • "Financ'Acteurs" donne droit à des dotations régionales ou des abondements de fonds en investissement. Les entreprises de l'ESS gérées par Bourgogne Active, qui aide les nouveaux entrepreneurs en difficulté, en bénéficient.

Les entreprises bourguignonnes de l’ESS sont fédérées par le Conseil des entreprises et groupement de l’économie sociale (Ceges) et par la Chambre régionale de l’économie sociale (CRESS). Ces entreprises représentent aujourd’hui 12,8% des établissements en Bourgogne, ce qui place notre région en position intermédiaire au plan national, soit au même niveau que nos voisins de Rhône-Alpes.  

L'économie sociale et solidaire en quelques chiffres

En France :

  • 10% du PIB Français.
  • Plus de 2,35 millions de salariés.
  • Plus de 50,5 milliards d’euros de masse salariale.
  • Sur les 10 dernières années, l’ESS a créé 440 000 nouveaux emplois.
  • D’ici 2020, près de 600 000 seront à renouveler.

En Bourgogne :

  • 12,8% des établissements (6 200) relèvent de l’ESS.
  • 10,8% des emplois salariés (58 000).
  • 1,3 milliard d'euros de rémunérations brutes.
  • L’ESS regroupe plus de 10 300 associations, 4 400 coopératives, 300 mutuelles et 400 autres établissements.
  • L’ESS se réparti parmi les domaines suivants : 23% dans les sports et loisirs, 20% dans l’agriculture et les industries agricoles, 12% dans la culture et l’audiovisuel, 10% dans les services aux entreprises, 10% dans le secteur social et près de 9% dans les activités financières et d’assurance.
  • La ville de Dijon, le Grand Dijon et la région Bourgogne ont consacré 16 millions d'euros à l'ESS depuis 2004.

Après la réforme territoriale, l'ESS en Bourgogne-Franche-Comté représentera :

  • 10 200 établissements
  • 101 000 emplois (11,3% de l’emploi salarié)

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus