Forte mobilisation autour de Dimitri hospitalisé en psychiatrie à Dole

© Hugues Perret
© Hugues Perret

Elles étaient plus de 50 personnes réunies devant la préfecture de Lons-le-Saunier pour alerter sur la situation de Dimitri : 35 ans. Dimitri est hospitalisé à l'hôpital Saint-Ylie à Dole depuis 18 ans. L'hôpital lui refuse toute sortie depuis le 26 décembre.

Par Fabienne Le Moing

Famille, amis, sympathisants se sont déplacés devant la préfecture de Lons-le-Saunier pour dénoncer "la brutalité et l'inhumanité des méthodes psychiatriques utilisées à l'hôpital psychiatrique de Dole" d'après leurs propos.

Dimitri est un handicapé mental depuis sa naissance. Faute de place dans un établissement adapté, il s'est retrouvé interné en psychiatrie. 

Constatant l'état de leur fils se dégrader, la famille a demandé à plusieurs reprises à l'équipe médicale de faire le nécessaire pour que l'état de santé de leur enfant cesse de s'aggraver.
L'hôpital aurait menacé la mère de Dimitri qui est aussi sa tutrice que, si elle ne cessait pas de dénoncer les abus et mauvais traitements subis par Dimitri, tout serait mis en œuvre pour lui retirer la tutelle.

L'hôpital a transformé la mesure de soins sous contrainte en hospitalisation d'office. Décision prise par le Préfet. 
Les autorisations de sortie de Dimitri pour les week-ends ont été supprimées.

Quel est le point de vue de la Préfecture ?

Selon un communiqué de la préfecture du Jura, "le changement de régime de Dimitri répond à l’aggravation du risque que le patient représente pour autrui, notamment les autres patients et les personnels soignants.
Cette décision a été soumise, comme le prévoit la loi, au juge judiciaire, garant des libertés publiques dans notre Etat de droit. Le juge des libertés et de la détention du tribunal de grande instance de Lons-le-Saunier a le 26 décembre 2014 maintenu l’intéressé sous le régime de l’hospitalisation complète et confirmé la validité de la mesure préfectorale. La famille ayant fait appel de cette décision judiciaire, la cour d’appel de Besançon a examiné la situation et à son tour confirmé la décision prise en première
instance et la validité de l’arrêté du préfet dans une ordonnance du 9 janvier 2015.
La situation de la personne et son devenir ont été évoqués avec sa famille lors d’une rencontre organisée le 9 février 2015 sous la présidence du directeur du cabinet du préfet, en présence de la direction du CHS et de l’agence régionale de santé de Franche-Comté.
La famille a refusé les nouvelles rencontres qui lui étaient proposées ce jour, 21 mai 2015, avec le secrétaire général de la préfecture."

Reportage Vanessa Hirson et Hugues Perret.
Dimitri interdit de sortir de l'hôpital de Dole
Avec Chantal Fargette : mère de Dimitri, Nicolas Fargette : frère jumeau de Dimitri et Renaud Nury : secrétaire général de la Préfecture du Jura


Sur le même sujet

Prévention de l'obésité dans l'Yonne

Les + Lus