Trains régionaux : l'UFC - Que Choisir dénonce les retards

L'UFC - Que Choisir de Côte-d'Or sera présente jusqu'au 10 juin devant les gares de Dijon et Montbard pour faire signer aux usagers des trains régionaux une pétition sur la ponctualité. Cette action fait suite à une étude qui alerte sur les performances du réseau TER.

Les performances du réseau de trains régionaux français sont épinglées par la dernière étude de l'UFC - Que Choisir. L'association de consommateurs reproche aux TER des problèmes récurrents de ponctualité, des suppression de trains, ainsi que l'augmentation des coûts de fonctionnement.



En Bourgogne, les liaisons régionales concernent chaque jour près de 37000 voyageurs, selon les chiffres communiqués par la SNCF, pour une circulation quotidienne de 310 trains et 100 cars. La régularité des lignes n'y est pas exemplaire pour l'UFC - Que Choisir, qui dénombre 90,2% de trains à l'heure (les retards de moins de 6 minutes ne sont pas comptabilisés) dans la région, à peine mieux que la moyenne nationale qui s'élève à 89,5% (91,5% d'après la SNCF).


L'association s'inquiète également du retard en la matière de la France par rapport à ses voisins européens. Plus de 96% des trains régionaux sont à l'heure en Autriche, 94% en Allemagne ou aux Pays-Bas. Seule la Suisse possède un réseau moins fiable que la France, parmi les pays étudiés. Des performances moyennes donc, pour des coûts d'exploitation que l'UFC - Que Choisir qualifie de "considérables" : 10,3 milliards d'euros en 2013.



De son côté, la SNCF défend les performances de son réseau où "il y a eu des progrès puisqu’avec les mêmes infrastructures, on a beaucoup plus de trains" qu'il y a 10 ans, selon Alain Le Vern, Directeur général Régions et Intercités. La saturation du réseau serait donc l'un des facteurs, et l'entreprise insiste également sur les éléments qu'elle ne maitrise pas. "30% des problèmes de régularité ne sont pas de la responsabilité de SNCF (tirage d’alarme, incivilités, agressions, traverses des voies, vols de câbles, feuilles mortes…)", précise Alain Le Vern.

Pour veiller à la régularité des trains l'UFC - Que Choisir a développé une application pour smartphones afin de permettre aux voyageurs de signaler les incidents qu'ils rencontrent. Une pétition circule également pour réclamer une tarification en fonction de la qualité des lignes. Des bénévoles de l'association se mobilisent jusqu'au 10 juin en gares de Dijon et Montbard pour la faire signer aux usagers.

La SNCF, elle, préfère jouer la carte de la transparence, en mettant à disposition de tous les chiffres de la ponctualité de ses trains. Des données recensées également par un "Baromètre de la régularité".



Retrouvez l'intégralité de l'étude de l'UFC - Que Choisir :