• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L'hôpital privé de Dijon Bourgogne va (enfin) accoucher, ouverture fin 2017

La première pierre de l'hôpital privé Dijon Bourgogne a été posée ce mardi 16 juin 2015 au Parc de Valmy. Porté par la Générale de Santé, ce futur bâtiment vise à regrouper sur un même site trois cliniques appartenant au groupe : Sainte-Marthe, Chenôve et Fontaine. Un projet maintes fois retardé. 

Par Christophe Tarrisse

Ca y est ! Enfin, la première pierre de l'hôpital privé de Valmy aura finir par se poser, ce mardi matin, un projet plusieurs fois chamboulé et bien différent du départ. La copie a été revue à la baisse. En 2009, on prévoyait 110 millions d'euros d'investissement et 400 lits, cette fois on avance 70 millions d'euros et un peu moins de 300 lits (217 lits et 71 postes d’ambulatoire)... On attend ainsi 43 000 patients par an. C’est la Générale de Santé (GDS) qui est aux commandes.

La future clinique Valmy de 19 000 mètres carrés doit désormais accueillir ses premiers patients dans un peu plus de deux ans. Le déménagement des trois cliniques (Chenôve, Fontaine et Sainte-Marthe à Dijon) sera effectué le mois précédent. Le futur établissement rassemblera les spécialités des trois cliniques regroupées (des urgences, au service de gastroentérologie, le cardiovasculaire, l’orthopédie, ma maternité, la pédiatrie, la néonatalogie, l’ophtalmologie, jusqu'à la prise en charge de l’obésité et même SOS Mains).

Avec l'ambulatoire, comme fil directeur. L'an passé la part de l'ambulatoire a franchi les 50% chez Générale de Santé. L'objectif du groupe est de 60% en 2017. La prise en charge des patients en ambulatoire permet en effet de réduire le nombre de personnels. Même si la direction avance qu'aucune suppression de postes n'est à l'ordre du jour.

Son ouverture est prévu à la fin de l'année 2017, vraisemblablement en septembre.


Voir le reportage de Michel Gillot et Jean-Louis Saintain avec :
-Pierre Pribetich (Adjoint au maire de Dijon en charge de l'urbanisme)
-Philippe Carbonel (Directeur du Pôle Dijon Générale de Santé)
-Christophe Lannelongue (Directeur de l'Agence Régionale de Santé de Bourgogne)


Hopital DIjon

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourgogne : de nombreuses animations vous attendent pour le Mois des Climats !

Les + Lus