Areva : les salariés tentent d'alerter les Chalonnais

Ce vendredi, des salariés d'Areva étaient sur le marché de Chalon-sur-Saône afin de faire une distribution de tracts. Leur objectif ? Mobiliser la population afin de sauvegarder les emplois menacés.

Les salariés ont mobilisé les passants à Chalon-sur-Saône.
Les salariés ont mobilisé les passants à Chalon-sur-Saône. © France 3 Bourgogne
Depuis le 2 juin dernier, Areva est le théâtre d'un mouvement social. Les salariés sont montés au créneau afin de protester contre la suppression annoncée de 3.000 à 4.000 postes dans toute la France. Les trois sites de Saône-et-Loire - Le Creusot, Saint-Marcel et Chalon-sur-Saône - seront concernés par le plan social. Ils regroupent environ 2.300 emplois.

Afin de faire entendre leurs revendications, des employés syndicalistes d'Areva n'hésitent pas à sortir dans les rues de Chalon-sur-Saône, affublés de leur t-shirt aux couleurs de l'entreprise. En plus de la sauvegarde de leurs emplois, ils aimeraient notamment que la filière nucléaire ne soit pas laissée à l'abandon en France, ni livrée aux lois de la concurrence avec des pays comme la Chine

Un reportage de Damien Boutillet et Romy Ho-A-Chuck avec :
durée de la vidéo: 01 min 55
L'inquiétude des salariés d'Areva

Depuis 2014, Areva est en difficultés en raison d'une baisse de 8% de son chiffre d'affaires. Le directeur général Philippe Knoche a prévu d'élaborer un plan de compétitivité et une feuille de route stratégique et financière. C'est en mai dernier le groupe a annoncé le plan social.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
nucléaire environnement société emploi économie