Bannière résultats municipales

2nd tour municipales : le Conseil scientifique dit d'accord mais propose d'évaluer la situation 15 jours avant le vote

Dans son avis transmis aux autorités ce lundi 18 mai, le Conseil scientifique n’émet pas d’opposition à la tenue d’un second tour des élections municipales mais recommande des conditions sanitaires très strictes.
 

Dans un bureau de vote lors du 1er tour le 15 mars dernier
Dans un bureau de vote lors du 1er tour le 15 mars dernier © Florence Petit/France 3 Bourgogne-Franche-Comté
Pas d’opposition mais des recommandations très strictes sur les règles sanitaires à mettre en place. Voilà en deux mots la nature de l'avis transmis au gouvernement par le Conseil scientifique. Le Conseil scientifique qui ne se prononce pas sur une date précise souligne par ailleurs, que d’un point de vue sanitaire, la tenue d’un seul tour de scrutin est de nature à réduire les risques.

Il aborde, de manière pragmatique, la question de ce second tour en envisageant deux périodes : celle de la campagne et celle du jour du vote proprement dit.


Pendant la campagne : privilégier les outils numériques


Le Conseil scientifique parle des «risques majeurs liés à la campagne électorale et plus singulièrement aux meetings électoraux ainsi qu’aux actions des candidats ayant pour effet des rencontres ou des rassemblements physiques (distribution de tracts, porte à porte, réunions publiques, réunions d'appartement).» 

Il recommande donc les outils numériques (visioconférences ou réseaux sociaux) pour mener campagne.

Le port du masque est également recommandé pour les candidats dans l'espace public «pour toutes les personnes participant à des opérations de campagne dans le souci de les protéger.»


S'agissant du vote par procuration : 
Le Conseil scientifique recommande que «la validité des procurations déjà établies en vue du second tour initialement prévu le 22 mars soit prolongée afin de permettre aux personnes ayant déjà une procuration pour le 22 mars de ne pas avoir à en faire une nouvelle.»


Le jour du scrutin


Les personnes à risque (dont les personnes âgées) ne devront pas tenir les bureaux de vote ni participer au dépouillement. Des plages horaires pourront être mises en place pour permettre à ces personnes à risque de voter si elles ne peuvent ou ne veulent pas le faire par procuration. 
Si le scrutin a lieu dans une école, celle-ci devra être désinfectée avant le retour des enfants. 


Réévaluer la situation 15 jours avant le scrutin


Quelle que soit l’option décidée par les Autorités publiques concernant l’organisation du 2ème tour des élections municipales, le Conseil scientifique appelle à tenir compte de la situation épidémiologique dans les 15 jours précédant la date décidée du scrutin, ainsi qu’à une surveillance soutenue 15 jours après le scrutin.
En clair, le gouvernement doit se laisser la possibilité de tout annuler deux semaines avant la date prévue. 








 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société déconfinement politique élections municipales 2020 élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter