Bannière résultats municipales

En Bourgogne-Franche-Comté, 5 communes sur 6 connaissent déjà leur maire, mais pas la plupart des grandes villes

A peine plus de 15% des communes sont concernées par le second tour des élections municipales. Parmi elles, les principales villes de Bourgogne-Franche-Comté.

Panneaux électoraux pour les élections municipales 2020 à Besançon le 22 avril
Panneaux électoraux pour les élections municipales 2020 à Besançon le 22 avril © Jérémy Chevreuil - France 3 Franche-Comté
La grande majorité des 3702 communes de Bourgogne-Franche-Comté ont élu l’intégralité de leur conseil municipal le 15 mars dernier, dès le premier tour de scrutin.

Ces 3119 maires seront officiellement désignés dans quelques jours, lors de la première réunion du conseil municipal, qui doit se tenir entre le 23 et le 28 mai.

Reste un peu plus de 580 communes, pour lesquelles le résultat est toujours en suspens, le premier tour n’ayant pas désigné de vainqueur, ou qui n'avaient aucun candidat lors de ce premier tour (c'est le cas de 24 communes de la région). Dans ces communes, ce sont les équipes sortantes, dont le maire est parfois candidat à sa succession, mais pas toujours, qui sont encore aux manettes.

L’organisation d’un second tour, courant juin, ou la remise à plat du scrutin avec deux nouveaux tours, à la rentrée de septembre, divise la classe politique.

La moitié des grandes villes devra revoter

En Bourgogne-Franche-Comté, beaucoup de grandes villes n’ont pas encore désigné leur nouvelle équipe municipale.

Sur les 23 villes de plus de 10.000 habitants dans la région, 11 ne connaissent pas encore leur nouveau maire, dont les trois plus peuplées de Bourgogne-Franche-Comté: Dijon, Besançon et Belfort.  A l'inverse, les grandes villes qui n'auront pas besoin de second tour ont très souvent reconduit leur maire sortant.

C'est le cas de Chalon-sur-Saône avec Gilles Platret (LR), de Nevers avec Denis Thuriot (divers centre), de Mâcon avec Jean-Patrick Courtois (LR), de Montbéliard avec Marie-Noëlle Biguinet (LR), de Dole avec Jean-Baptiste Gagnoux (DVD), du Creusot avec David Marti (PS), de Pontarlier avec Patrick Genre (DVD), de Vesoul avec Alain Chrétien (Agir), d'Audincourt avec Martial Bourquin (PS), de Chenôve avec Thierry Flaconnet (PS) et de Chevigny-Saint-Sauveur avec Guillaume Ruet (LR). Seule ville de plus de 10.000 habitants à avoir choisi son maire dès le premier tour sans qu'il soit sortant, Talant, où Adrien Guené (LR) prend la succession de Gilbert Menu (LR), qui ne se représentait pas.

Voici les grandes villes où un second tour sera nécessaire: 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter