• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

30 ans de Téléthon franc-comtois

Cette année, le Téléthon fête son trentième anniversaire. Pour l'occasion, nous avons plongé dans nos archives. Retour en images sur trente ans de Téléthon en Franche-Comté, une région intimement liée à cet événement. 

Par Adrien Gavazzi

Des défis toujours plus fous ! En trente ans de Téléthon, on aura tout vu ou presque. Record du monde de moto amphibie ; plus longue paire de skis jamais réalisée ; chaîne humaine d'un kilomètre ; locomotive à vapeur en plein centre de Pontarlier... En Franche-Comté, c'est à qui ira le plus loin ; qui battra le nouveau record. 

Christian Cottet, l'actuel patron du Téléthon, en sait quelque chose : il a vécu plusieurs années dans la région. Il se souvient : « J'ai particulièrement en tête dans le Haut-Doubs, dans le Haut-Jura, la mobilisation de ces petits villages de montagne où le Téléthon est devenu un rendez-vous annuel ! C'est-à-dire que la question n'est pas "on participe ou on ne participe pas", la question c'est "qu'est-ce qu'on va faire de nouveau et avec plus d'ampleur pour développer le Téléthon ?" »

Un Franc-comtois crée le Téléthon


C'est un Franc-Comtois, Bernard Barataud, qui crée le Téléthon en 1987. Le succès est immédiat, et jamais démenti. Les dons augmentent, d'année en année, et dépassent bientôt les 4 millions de francs en Franche-Comté, deuxième région la plus généreuse de France en 2004. 

Une polémique vient pourtant noircir le tableau : la commune de Villers-le-Lac, dans le Doubs, n'a pas reversé l'argent récolté en 2007. « Pendant une dizaine d'années, on était en phase de progression et on ne s'est jamais remis en cause », se désolait alors Pierre Vaufray, coordinateur départemental de l'AFM. 

Puis arrive la crise : à la fin des années 2000, les promesses de dons diminuent, avant de repartir à la hausse ces dernières années. « En Franche-Comté, ces cinq dernières années, c'est environ 2 millions d'euros qui ont été collectés chaque année, développe Christian Cottet. Environ un million par les promesses qui sont faites au téléphone ou sur Internet ; et encore un deuxième million par la multiplicité des animations de terrain dans les quatre départements franc-comtois. »

Aider la recherche


Avec cet argent, la recherche a fait des progrès considérables. En Franche-Comté, le quotidien des malades s'est amélioré au fil des ans, jusqu'à la création d'un village-répit dans le Jura, l'une des trois seules structures d'accueil de France pour les personnes les plus dépendantes.

Pour son trentième anniversaire, le Téléthon espère continuer sur sa lancée, et pour cela, un seul moyen : continuer à donner au 3637 !

30 ans de Téléthon franc-comtois
Avec Christian Cottet, directeur général de l'Association française contre les myopathies. Récit d'Adrien Gavazzi, montage d'Eric Debief.

 

Sur le même sujet

Décès de Nilda Fernández : le chanteur franco-espagnol a vécu 5 ans dans l’Yonne

Les + Lus