5 questions à Françoise Goiset et Flora Conche scriptes à France 3

Publié le Mis à jour le

Elles savent compter les secondes mieux que quinconque. Gardiennes du temps, les scriptes sont dans les coulisses de chaque journal régional. 

  • En quoi consiste la journée d'une scripte à France 3 ?

Chaque matin, la scripte est chargée d'établir les conducteurs des journaux. Ils contiennent une fiche d'identité pour chaque reportage, et sa durée.
Tout au long de la journée, la scripte est un peu le chef d'orchestre du journal. Elle coordonne le travail des équipes techniques. De la fabrication à la diffusion, au moins 8 métiers vont intervenir sur un reportage. 
Au fur et à mesure de la journée, la scripte visionne les reportages et valide le nom des personnes interviewées.
Pendant le journal, elle est garante du temps. Il faut rendre l'antenne à la seconde près. La scripte est responsable aussi des nombreux bandeaux diffusés à l'antenne.

  • Scripte, c'est un peu comme être co-pilote ? 

Oui. Avant un rallye, le co-pilote va tenter de tout repérer sur le terrain et prévoir certaines difficultés. Puis le jour J, il restitue au pilote toutes ces informations et lui permet d’anticiper un maximum pour accomplir sans faute son parcours. Nous scriptes, c'est la même chose. Mais on n’a pas de casque, et pas de freins pour assurer la diffusion du journal régional. Pas le droit à l'erreur.

 

 

  • Quelles qualités sont nécessaires pour exercer ce métier ?

D'abord, il faut aimer travailler en équipe. Avoir de la rigueur. L'esprit de synthèse. Il faut être organisé et savoir anticiper.
Une scripte doit avoir l’esprit relationnel, de la diplomatie, et une pincée de psychologie. Bref, être un main de fer dans un gant de velours !
En régie, lors de la diffusion, il faut avoir une voix ferme. Le petit plus : le sens de l'humour.

  • Est-ce un métier stressant ?

Oui, mais l’objectif est de ne pas le montrer pour ne pas le véhiculer à toute l’équipe. Il faut rester rassurant.
Avec l'expérience, on développe une « gestion du stress », car aucun journal n’est pareil.

 

  • Votre pire journal ?

Il n’est pas encore arrivé. Dans nos cauchemars, c'est d’arriver en régie pour le direct complètement démunies, sans n’avoir rien préparé voir de se laisser déborder et perdre la maîtrise du journal.

  • Scripte, un métier de fille ?

Une fille dispose certainement plus des qualités requises. Il faut être capable de faire plusieurs choses à la fois, de travailler vite. Il y a également un côté maternant : c’est un peu comme une petite famille, chacun à ses tâches et nous sommes là pour que tout soit fait harmonieusement dans la maison.

Comment devenir scripte ?
La fiche métier de l'ONISEP