Accident A38 : François Patriat témoigne par téléphone sur les circonstances de l'accident

Contacté en fin de matinée ce dimanche 18 septembre par France 3 Bourgogne, François Patriat a pu répondre à quelques questions alors qu'il est toujours hospitalisé au CHU de Dijon. Il revient sur les circonstances de l'accident.

Choc frontal inévitable

L'ancien président du Conseil Régional de Bourgogne revient sur les circonstances de l'accident :
« J’étais sur l’autoroute, je revenais du match, derrière un 4x4, à 130.
Ce 4x4 me dissimulait la vue devant, et au dernier moment, lui, il a pu éviter la voiture qui arrivait en face, et comme il s’est détourné, moi j’ai eu la voiture en plein en face de moi !
C’était un choc frontal, moi j’étais à 130 et lui à 100, à 230 le choc, je ne sais pas comment j’ai…
Quand je vois que j’ai rien à la tête, rien aux bras, rien aux jambes et pas de lésions internes graves, ça va ! »


« Vous considérez que vous êtes un miraculé ? »

Le sénateur de Côte-d'Or répond :
« Ah complètement non mais je suis mort, si j’ai pas mon gros 4x4 je suis mort. Vous savez un choc frontal à 230, il faut voir la voiture ! Mon 4X4 est disloqué ! J’ai que des côtes, cervicales, et le sternum de cassé, j’ai rien d’autre »

L'interview par téléphone de François Patriat par Samuel Peltier de France 3 Bourgogne

Ce dimanche 18 septembre en fin de matinée, François Patriat a été contacté par téléphone Samuel Peltier de France 3 Bourgogne. Le sénateur de Côte-d'Or a pu répondre à quelques questions, alors qu'il est toujours à l'hôpital.



L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité