Affaire Maëlys : attention aux fausses cagnottes alerte sa tante

La tante de la petite Maëlys disparue à Pont-de-Beauvoisin en Isère et retrouvée morte lance un message d'alerte sur les réseaux sociaux. Plusieurs cagnottes en ligne tentent de profiter de la douleur de la famille pour récolter des fonds. 

Comment peut-on exploiter ainsi la douleur d'une famille ? Sur internet, plusieurs cagnottes en ligne ont été ouvertes. La tante de Maëlys Séverine Cleyet-Marrel souhaite alerter les internautes.

Ce message n'a pas pour but d'inciter les gens à participer à la cagnotte officielle mais d'informer que des personnes malveillantes utilisent le prénom de Maëlys, notre nom de famille et l'horreur de ce crime pour se remplir les poches

écrit-elle sur sa page Facebook. 

Selon l'Est Républicain, l'avocat des parents de Maëlys de Araujo, Me Rajon n'exclurait pas de déposer plainte contre les auteurs de ces cagnottes parallèles.

 


Voici la seule et unique cagnottte officielle lancée par les camarades d'école d'infirmerie de la maman de Maëlys, Jenifer de Araujo. Près de 3000 personnes ont donné. La cagnotte devrait rester encore active au moins un mois. 

► www.leetchi.com/c/solidarite-pour-les-parents-de-maelys


Les fausses cagnottes n'hésitent pas à utiliser la photo de la petite fille, d'autres comportent d'énormes fautes d'orthographes. Ces fausses cagnottes ont des compteurs quasiment à vide. 






Outre la cagnotte "officielle" lancée par ses camarades d'école, les parents de Maëlys pourront compter sur la solidarité des personnels de l'hôpital de Pontarlier où la maman de Maëlys travaillait jusqu'au drame comme infirmière de nuit. Les personnels ont donné 573 jours de RTT, ce qui représentera plus de deux ans et demi de congés pour la maman de Maëlys. 


L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité