• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Affaires Parrish et Domèce : “Michel Fourniret et Monique Olivier sont participatifs” lors des reconstitutions

La reconstitution jeudi 19 septembre 2019 à Saint-Bris-le-Vineux. / © Yoann Etienne / France 3 Bourgogne
La reconstitution jeudi 19 septembre 2019 à Saint-Bris-le-Vineux. / © Yoann Etienne / France 3 Bourgogne

Le tueur en série Michel Fourniret et son ex-compagne Monique Olivier participent cette semaine à des reconstitutions dans le cadre de l'enquête sur le meurtre de Joanna Parrish et la disparition de Marie-Angèle Domèce. Selon l'avocat des parties civiles, ils "participent à l'enquête".

Par M. F. avec Baziz Djaouti

Les reconstitutions se déroulaient à Avallon vendredi 20 septembre
Aujourd'hui les reconstitutions se déroulaient à Avallon, dans le quartier de la Morlande. Michel Fourniret et son ex-épouse, Monique Olivier ont participé à la reconstitution.
A l'époque du drame, le meurtrier de la jeune Marie-Angèle Domèce l'aurait emmenée ici à bord de son véhicule.
La reconstitution, masquée par une bâche (en arrière-plan) / © FTV
La reconstitution, masquée par une bâche (en arrière-plan) / © FTV



Michel Fourniret et Monique Olivier sont dans l'Yonne depuis jeudi 19 septembre pour participer à des reconstitutions dans le cadre de l'enquête sur la disparition de Marie-Angèle Domèce en 1988 et la mort de Joanna Parrish en 1990. L'avocat Didier Seban a assisté à la première journée de reconstitution. 

"Pour les familles de victimes que je représente, c'est un moment important, nous indique-t-il ce vendredi 20 septembre au matin. Parce qu'on rentre au coeur de ce qui s'est passé, du drame. Ce qu'on peut dire c'est que Michel Fourniret et Monique Olivier sont participatifs, racontent ce qui s'est passé, participent à l'enquête."

"Je crois que jusque là on avait un peu des aveux 'puisque vous nous le dites, ça doit être nous', quelque chose comme ça. Là aujourd'hui, on sait plus précisément ce qui est arrivé de terrible à Marie-Angèle et Joanna Parrish." Selon lui, cette première journée de reconstitution est constructive. "Elle nous permet vraiment de réitérer des aveux, de confirmer la participation active de Michel Fourniret et de Monique Olivier dans la disparition et le meurtre de Marie-Angèle Domèce et Joanna Parrish."
 

Qu'attendent les familles des victimes de ces reconstitutions ?

"Du côté de la famille Parrish, on me l'a dit mille fois, c'est d'être sûr qu'on tient bien là les meurtriers de Joanna. Je crois que les choses ne font pas de doute. En tout cas dans l'expression qu'ils en ont aujourd'hui, ils reconnaissent. Ils décrivent ce qui s'est passé. Ils décrivent ces meurtres", précise Me Seban.

"Pour Marie-Angèle, c'est sûr que donner des obsèques décentes, donner une sépulture, c'est important pour la famille. Nous n'avons pas beaucoup avancé de ce point de vue là. On espère toujours pouvoir identifier le lieu où Michel Fourniret a déposé Marie-Angèle Domèce.

Il ne donne pas d'éléments, on ne sait pas pourquoi. Est-ce que c'est sa mémoire qui défaille ou est-ce qu'il ne veut pas qu'on retrouve ce corps ? Ça reste pour le moment une inconnue. Nous avons encore une journée pour essayer d'avancer de ce point de vue là. Et puis ensuite il fera sûrement clore cette instruction et aller au procès."

 
Le reportage de Baziz Djaouti et Yoann Etienne
Intervenants :
  • Me Didier Seban, avocat des parties civiles
affaires Parrish et Domèce : reconstitution Avallon vendredi 20 septembre

Le déroulé de la journée de jeudi 19 septembre

Jeudi, Michel Fourniret et Monique Olivier ont été conduits par la juge d’instruction parisienne Sabine Kheris en charge du dossier dans plusieurs lieux. Un représentant du parquet de Paris, un greffier,  les avocats, dont Me Herrmann et Me Seban et des parties civiles étaient également présents. 

 

  • rue Gambetta à Auxerre

Cette rue est située à proximité de la gare SNCF d'Auxerre. Marie-Angèle Domèce a disparu alors qu'elle devait prendre un train. Selon une source proche de l'enquête, Michel Fourniret aurait reconnu avoir fait monter la jeune femme dans sa voiture.

 

  • Saint-Bris-le-Vineux

Michel Fourniret dit être parti de Saint-Cyr-les-Colons, où il habitait, en prenant un petit chemin vers Auxerre, qui passe à Saint-Bris-le-Vineux. C'est sur ce chemin que Marie-Angèle Domèce aurait pu trouver la mort. Mais selon une source proche de l'enquête, le tueur en série n'a rien indiqué de probant lors de cette reconstitution.

 

  • Saint-Cyr-les-Colons

C'est là qu'habitait le couple Fourniret à l'époque des faits, et où Marie-Angèle Domèce avait de la famille.

 

  • Lycée Jacques Amyot, à Auxerre

Joanna Parrish était assistante d'anglais dans ce lycée.

 

  • Berges de l'Yonne à Monéteau

C'est là qu'a été retrouvé le corps de Joanna Parrish. Les enquêteurs ont procédé à une reconstitution de nuit, notamment avec un mannequin. Le dispositif a été levé autour de minuit jeudi soir.

Vendredi 20 septembre, les reconstitutions se sont poursuivies, avec un déplacement à Avallon dans le quartier de la Morlande. Mais elles n'ont pas permis d'avancées.

A lire aussi

Sur le même sujet

Château du Clos de Vougeot : l'hologramme d'un moine cellerier

Les + Lus