• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

L’ancien conseiller régional (FN) de Bourgogne Édouard Ferrand est décédé

Le député européen Édouard Ferrand à Paris, en janvier 2015 / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Le député européen Édouard Ferrand à Paris, en janvier 2015 / © STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Les principaux cadres du Front national ont annoncé vendredi 2 février le décès d'Édouard Ferrand, député européen FN depuis 2014.

Par Valentin Chatelier

Des cadres du parti dirigé par Marine Le Pen ont annoncé sur Twitter, vendredi 2 février 2018, sa mort. Il avait 52 ans. "La disparition de notre ami Édouard Ferrand est une perte cruelle", a expliqué la présidente.

Il est décédé le soir du jeudi 1 février, des suites d'une longue maladie, indique l'AFP.

Ancien conseiller régional de Bourgogne, ex secrétaire départemental du Front national dans l’Yonne, député français au Parlement européen… la carrière politique d’Édouard Ferrand a été riche.


Ancien secrétaire départemental du FN dans l'Yonne


Louis Aliot a également réagit à la nouvelle : "J’ai perdu cette nuit l’un de mes meilleurs amis, l’un des derniers défenseurs des valeurs chrétiennes et traditionnelles, un copain d’exception", a déploré le député des Pyrénées-Orientales (FN). Le maire (FN) de Fréjus David Rachline a quant à lui vanté un "élu et militant passionné, défenseur acharné de notre pays, de ses traditions et de ses terroirs".

En 2015, Édouard Ferrand a décidé de quitter son poste de secrétaire départemental du parti dans l’Yonne, après 17 ans passés en Bourgogne. La raison ? S’investir davantage au Parlement européen.

Il était implanté à Sens (Yonne). Il a adhéré pour la première fois au Front national en 1983, pour une durée de deux ans. Il a ensuite repris sa carte en 1997.

A lire aussi

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus