L'ancien gardien de but de l'AJ Auxerre, Bruno Martini est mort

Lundi 12 octobre en début d'après-midi, l'ancien gardien de but âgé de 58 ans, avait été évacué au centre de réanimation après un arrêt cardio-respiratoire. Il avait porté les couleurs de l'équipe de France et de l'AJ Auxerre. 

Bruno Martini compte 31 sélections avec l'équipe de France.
Bruno Martini compte 31 sélections avec l'équipe de France. © M. DE MARTIGNAC / MAXPPP
Bruno Martini n'est plus. L'ancien gardien international français est décédé, ce mardi 20 octobre à Montpellier, nous apprend l'AFP, confirmant les informations du club de Montpellier. 
 

Le lundi 12 octobre, il avait été victime d'un arrêt cardio-respiratoire alors qu'il se trouvait au centre d'entraînement du club de Montpellier, où il officieaiten tant que directeur adjoint du centre de formation. Par la suite, il avait été transporté à l'hôpital Arnaud de Villeneuve (Montpellier).

Président de l'AJ Auxerre, Francis Graille a tenu à rendre hommage à un " grand monsieur " : " J'ai une immense peine pour un gardien emblématique qui restera dans la légende de l'AJA. Il a porté près de 400 fois le maillot du club, c'était quelqu'un d'important pour le club.

" Il était resté très attaché au club, preuve en est sa venue cet été lors de notre que nous avions rendu au président Hamel. On a beaucoup de peine pour sa femme et ses deux filles. On gardera de lui un souvenir éternel, il restera le grand gardien de l'AJ Auxerre. "


S'il a affirmé qu'il était encore trop tôt pour évoquer l'hommage qui sera rendu à Bruno Martini, le président de l'AJA l'a confirmé, " forcément un hommage lui sera rendu " . 
 

Une longue fidélité à l'AJ Auxerre

Arrivé à l'AJ Auxerre en 1981, le joueur se révèle sous les ordres de Guy Roux. De 1981 à 1995 (hormis deux ans de prêt à Nancy), le Neversois d'origine dispute plus de 386 matchs et s'impose comme une référence au poste de gardien de but, au point d'ouvrir les portes de l'équipe de France, où il compte 31 séléctions entre 1987 et 1996.

Réputé pour sa sobriété et sa discrétion, il dispute de nombreuses épopées en coupe d'Europe des clubs et remporte la coupe de France en 1994, aux dépens de Montpellier, club où il terminera sa carrière. Chez les Bleus, il succède à Joel Bats avant de passer la main à Fabien Barthez.


 

Une après-carrière tournée vers la formation

A l'issue de son brillant parcours, Bruno Martini, personnage respecté du football français, a intégré la direction technique nationale, où il a dirigé durant plus d'une décennie (1999-2010) les gardiens tricolores et mis en place la formation des gardiens de haut niveau.
 
Par ailleurs, à Montpellier, ce titulaire du diplôme d'entraîneur a assuré au côté de Pascal Baills un court intérim à la tête de l'équipe de Montpellier, après la démission de Rolland Courbis en décembre 2015 et avant la nomination de Frédéric Hantz. Jusqu'à la semaine dernière, il officiait en temps que directeur adjoint du centre de formation montpelliérain. 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
aj auxerre football sport faits divers