Au musée de Semur-en-Auxois la salle Beaux-Arts fait partie des incontournables à voir absolument

Publié le Mis à jour le
Écrit par Caroline Jouret

Lorsqu'on entre dans cette salle, située au 3e étage du musée de Semur-en-Auxois, la vue d'ensemble est saisissante. Après 18 mois de travaux de rénovation et de mie aux normes de sécurité le musée peut s'enorgueillir d'une transformation véritablement réussie. 

En 2016 le musée de Semur-en-Auxois était menacé de fermeture. Il devait urgent de faire des travaux de mise aux normes de sécurité. Cette année là, le musée a fermé le 1er novembre  pour une ré-ouverture prévue normalement courant 2017. Mais le chantier aura duré beaucoup plus longtemps puisque le musée, rénové, a été inauguré officiellement le 20 Juin 2018.

360 000 euros ont été investis par la municipalité avec des aides de l'Etat et la Région. Installé dans l'ancien couvent des Jacobines du 17e siècle, le musée de Semur-en-Auxois a été créé dans les locaux d'une école de dessin fondée en 1834 sous l'impulsion du sous-préfet de l'époque (Georges-Pierre Bordas-Larribe). Il souhaitait "propager l'art du dessin afin de perfectionner la main d'oeuvre ouvrière et artisanale, découvrir et révéler des sujets d'élite."
Si le musée de Semur-en-Auxois possède aujourd'hui une très belle collection de peintures du 19e siècle, il le doit en partie à Etienne Bouhot (1780-1862) qui fut l'un des directeurs de l'école. Peintre originaire de la ville, ayant lontemps travaillé dans la capitale, il a constitué le fonds initial grâce à ses nombreux amis peintres parisiens qui lui ont confié quelques oeuvres.
Des dépôts de l'Etat, des achats de la ville, des dons, des legs, se sont peu à peu ajoutés faisant du musée de Semur-en-Auxois le 2e de Côte-d'Or à la fin du 19e siècle pour la richesse de ses collections. Le musée possède trois tableaux de Corot, exposés dans la salle Beaux-Arts. Il y en avait cinq, volés en 1984. Retrouvés au Japon en 1988, l'un y est toujours dans une collection privée, un autre est revenu au Louvre auquel il appartenait.  
Outre la peinture, le musée possède un département géologique, paléontologique et archéologique, des objets d'art du moyen-âge,un espace dédié à la zoologie, ainsi qu'une galerie de sculptures : des plâtres originaux d'oeuvres parfois très connues comme Le génie de la Liberté qui orne la colonne de Juillet place de la Bastille à Paris.
Semur-en-Auxois fait partie des Villes et Pays art et d'histoire. Un label créé par le ministère de la Culture et de la Communication en 1985. La municipalité s'attache à entretenir et valoriser son patrimoine.

La municipalité a investi 700 000 euros dans la réfection des remparts, 1 million 200 000 euros dans la restauration du théâtre à l'italienne. Le musée municipal vient lui aussi de prendre un sérieux coup de neuf avec une nouvelle scénographie et un éclairage sur mesure. Tout un programme est d'ores et déjà prévu afin de faire connaître et d'accroître la fréquentation des lieux. Elle compte aussi sur les visites scolaires. 

Avec le Muséo-Pärc d'Alesia, le Château de Bussy-Rabutin, le village de Flavigny-sur-OzerainSemur-en-Auxois fait partie des endroits touristiques et culturels qui atttirent le plus de visiteurs dans 

Laissez-vous conter Semur-en-Auxois (pdf 3.13 Mo)


Reportage : Caroline Jouret / Rodolphe Augier
Montage : Cécile Frérebeau
avec
 - Jean-Claude Pernette : Premier adjoint au maire chargé de la culture
 - Catherine Sadon : Maire de Semur-en-Auxois (SE)