Autun : Désarmement des magasins de jouets à la suite des actes terroristes

Ces armes en plastique sont remisées à la réserve d'un grand magasin de jouets / © FTV
Ces armes en plastique sont remisées à la réserve d'un grand magasin de jouets / © FTV

A un mois des fêtes de Noël, deux grandes enseignes de vente de jouets ont décidé de retirer de leurs magasins toutes les armes en plastique pouvant être trop réalistes. Une mesure que ces magasins ont pris, quelques jours apèrs les attentats parisiens.

Par F.L.

Des armes factices, trop réalistes

Afin d'éviter toute confusion avec des armes réelles, deux enseignes ont pris le soin de retirer de leurs espaces de vente les armes en plastique trop réalistes.
C'est aussi une mesure pour éviter de heurter la sensibilité de certains, en raison du contexte dramatique des attentats parisiens.

Les jeux vidéos ou les pétards, sont des jouets bien plus dangereux, selon le responsable d'un magasin. Il met aussi en avant que le choix et la décision d'achat restent portés par les parents.

Un choix définitif pour une enseigne

Pour une enseigne de distribution, le choix est définitif, ils comptent bien retirer de leur catalogue 2016 les armes trop ressemblantes.

Le reportage de Fanny Borius et Gabriel Talon à Autun

Intervenants :
  • Pierre Mansotte, Responsable du magasin Joué Club
  • Anita, Cliente
Autun : Désarmement magasins de jouets
Après les attentats et à un mois de Noël, deux grandes enseignes de jouets (Toy's rus et Joué Club) ont décidé d'enlever de leurs rayons les armes en plastiques trop réalistes. Une manière d'éviter toute confusion et de soigner la sensibilité de certains. Reportage à Autun.

 

Sur le même sujet

Les + Lus