Autun : le soulagement des fidèles après la levée de la limite de 30 personnes pour les messes

Finie la jauge de 30 personnes dans les églises. Saisi par les représentants religieux, le Conseil d'Etat a rejeté la mesure sanitaire. Dimanche 6 décembre, à la cathédrale d'Autun, les fidèles ont donc pu revenir plus nombreux à la messe.
La limite de trente personnes dans les édifices religieux a été levée.
La limite de trente personnes dans les édifices religieux a été levée. © Anthony Borlot / France Télévisions
La cathédrale d'Autun, en Saône-et-Loire, se remplit doucement. Sur les 400 chaises installées, moins d'une centaine est occupée pendant l'office dominical. Cela fait trois fois plus de fidèles que la semaine précédente, un soulagement pour les paroissiens.

"Pouvoir se rassembler pour célébrer ensemble, c'est vraiment la base de la vie chrétienene. Donc c'est une grande joie", confie Nicolas. "C'est un grand plaisir que de retrouver l'église, de revenir au sein de la maison du Seigneur et de partager avec tous les chrétiens qui sont là avec nous ce matin", ajoute Béatrice.

Plus de jauge à trente personnes : le conseil d'Etat a retoqué la mesure du gouvernement. Désormais la règle c'est un rang sur deux et deux places entre chaque famille ou personne. "C'est une joie parce que c'était ridicule la cathédrale avec trente personnes. Heureusement que cette stupidité s'est arrêtée", indique Ghislaine.
 

Plusieurs messes pour Noël

Les mesures sanitaires s'assouplissent un peu. Mais l'assemblée reste masquée, des rituels sont modifiés et des rangs sont encore clairsemés. "Il y a des gens qui ont peut-être un peu peur encore de venir. Ils attendent de voir, explique le père Etienne Lhomme. C'est comme lors du premier confinement, on s'attendait à avoir un raz de marée quand les messes ont repris. En fait, il faut que les gens prennent le temps, regardent que tout se passe bien. Et ils reviennent au fur et à mesure."

À l'approche de Noël, les fidèles devraient être plus nombreux à assister aux offices. Alors pour accueillir tout le monde le 25 décembre, la paroisse prévoit d'organiser plusieurs messes. 
 
Messe : ils peuvent y aller sans compter
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
religion société coronavirus/covid-19 santé