Auxerre : les meurtriers du rappeur N'dal devant les assises de l'Yonne

Nidal Boutahar, rappeur de 33 ans connu sous le nom de N'dal, a été assassiné en 2015. Ses deux meurtriers présumés comparaissent devant la cour d’assises de l’Yonne à partir de mardi 5 mars 2019.


 

Le rappeur N'dal – alias Nidal Boutahar - avait sorti un premier album intitulé "Graine de taulard" en 2005.
Son dernier disque, "Madmax", était sorti en 2013.

En décembre 2015, le corps du chanteur avait été retrouvé au fond du puits d'une champignonnière à Michery, dans le nord de l’Yonne.

Cela faisait alors plusieurs mois que le rappeur avait disparu. En fait, on n’avait plus aucune nouvelle de lui depuis la nuit du 5 au 6 septembre 2015. N'dal avait été aperçu pour la dernière fois à la sortie d'une discothèque près de Sens. 
 
 

Comment le corps du rappeur a-t-il été retrouvé ?

Le cadavre du rappeur N'dal a été retrouvé début décembre 2015, suite à l’interpellation de deux hommes, âgés de 24 et 28 ans à l’époque.

Lors de leur garde à vue, ils ont avoué avoir eu une altercation avec Nidal Boutahar. Ils l’ont étranglé et brûlé son corps, qu’ils ont dissimulé sous une bâche avant de le jeter dans un puits quelques jours plus tard.

Ces deux hommes comparaissent à partir de ce mardi devant la cour d’assises de l’Yonne. Ils ont des antécédents judiciaires et l'un d’eux a déjà été condamné pour des faits de violence avec arme.
 
Le rappeur orignaire de Sens N'Dal, 33 ans, avait disparu en septembre dernier. Mercredi, un corps calciné a été retrouvé dans une carrière de Michery (Yonne) et deux jeunes Sénonais ont été mis en examen après avoir avoué le meurtre. Intervenants : Francis Garnier, maire de Michery. ©France 3 Bourgogne
Revoir le reportage tourné en 2015
 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité