#balancetonbraco : le centre Athénas passe à l'attaque contre le braconnage dans le Jura

Une femelle lynx retrouvée morte mardi 17 mars dans le Jura. La troisième victime des hommes depuis le début de l'année dans le département. / © DR
Une femelle lynx retrouvée morte mardi 17 mars dans le Jura. La troisième victime des hommes depuis le début de l'année dans le département. / © DR

C'est la mort de trop pour les amoureux de la faune jurassienne. Mardi 17 mars, le corps d'une femelle lynx a été retrouvé au contrebas d'une route à Ivrey. Elle aurait été abattue. Un collectif propose une récompense de 5000€ pour tout renseignement permettant d'identifier le coupable.

Par Clément Jeannin

Même confiné, Gilles Moynes, le président du Centre Athénas, mène son enquête. L'association jurassienne qui vient au chevet des animaux sauvages menacés par l'homme a été alertée mardi 17 mars, après la découverte du corps d'une femelle lynx. 

Eventré, reposant dans des éboulis en contrebas de la route, le corps de la bête n’a pu, selon les découvreurs, qu’être jeté volontairement en contrebas. Cela fait un adulte de plus disparu dans le Massif du Jura, après déjà deux collisions en début d’année 2020.

"Ce qui est quand même incroyable, peste le responsable du centre Athénas, c'est que la mort de la bête était récente. Et donc qu'elle est survenue alors même que certaines mesures nationales étaient prises pour lutter contre le Coronavirus !"
En clair, comment est-il possible en pleine période de confinement de partir en forêt traquer le lynx ?
© DR
© DR


" Nous pensons qu'il y a, dans le secteur, des véritables fous de la gachette. Alors pas plus qu'ailleurs en France, mais des gens qui outrepassent la loi pour leur plaisir. Et nous voulons faire en sorte que cela cesse !"

Une récompense de 5000€ pour un signalement complet !

Alors les associations de défense de la nature passent à l'offensive. REWILD est une organisation créée par 7 associations fondatrices spécialisées dans la défense, la sauvegarde, la saisie, le soin et la réhabilitation d’animaux sauvages victimes de trafics ainsi que la protection de leurs habitats naturels.

Une "coalition" qui a décidé de mettre la main à la poche, pour mettre les bracelets aux poignets des braconniers. Rewild offre une récompense de 5000 € pour tout élément probant permettant d’identifier le coupable. 

Gilles Moynes assure de la légalité de cette démarche: "il faudra une déclaration très précise, un témoignage rigoureux pouvant être vérifié."

Et le centre Athénas d'espérer surtout faire peur à certains jurassiens à la gachette trop facile.

Une adresse mail est disponible pour signaler tout acte répréhensible envers un lynx ou un autre animal sauvage :
balancetonbraco@athenas.fr


Et pour retrouver tous nos articles sur la faune et la flore en Franche-Comté, c'est avec Jean-Stéphane Maurice et sa page Facebook NATURAE !









 

Sur le même sujet

Les + Lus