Bernard Thévenet : le double vainqueur du Tour de France fête ses 70 ans

Une soirée chargée en émotions pour l'ancien vainqueur du Tour de France. Image de Lydie Marlin
Une soirée chargée en émotions pour l'ancien vainqueur du Tour de France. Image de Lydie Marlin

Bernard Thévenet fêtait hier soir son 70e anniversaire à Vitry-en-Charollais (71), à une vingtaine de kilomètres de son village natal. Plus de 200 convives, dont la famille et des anciens grands coureurs cyclistes étaient réunis pour l’occasion.

Par L.M.

Double vainqueur du Tour de France en 1975 et 1977, Bernard Thévenet a célébré hier soir à Vitry-en-Charollais (71) ses 70 ans en compagnie de sa famille et de grands noms du cyclisme français. Une soirée chargée en émotions pour ce fils d'agriculteur bourguignon, qui a marqué l'histoire de la Grande Boucle.

Un reportage de Maryline Barate, Lydie Marlin et Patrick Jouanin.
Avec:
Bernard Thévenet, ancien vainqueur du Tour de France
Raymond Poulidor, ancien coureur cycliste
Christian Prudhomme, directeur du Tour de France


Thévenet dans le rétro : les 10 grands moments de sa carrière

1948: Naissance de Bernard Thévenet le 10 janvier à Saint-Julien-de-Civry en Saône-et-Loire (71). Peut-être un signe du destin, il grandit dans un hameau appelé Le Guidon.

1962: Ce fils d’agriculteur se prend de passion pour la petite reine, lorsqu’il voit passer pour la première fois le Tour de France, lors de l’étape Lyon-Nevers dans son village. L’ancien enfant de choeur se souvient dans un entretien accordé à L’Humanité :

Le prêtre avait avancé l'heure de la messe pour que nous puissions regarder les coureurs passer.
 

Ses premiers entraînements, il les réalise dès l’âge de six ans en pédalant quotidiennement jusqu’à son école, distante de 5 kilomètres.

1965: Champion de Bourgogne chez les cadets pendant deux années consécutives.

1968: Il est repéré par la pépinière cycliste de Boulogne-Billancourt ACBB avec qui il remporte le championnat de France juniors.

1970 : A 22 ans, il entame sa carrière professionnelle sous les couleurs de l’équipe Peugeot-BP-Michelin et dispute son premier Tour de France. Son entrée dans la Grande Boucle est plutôt remarquée puisqu’il remporte l’étape pyrénéenne de La Mongie le 14 juillet.

1973: Il remporte le titre de champion de France.

1974: Vainqueur du Tour de Catalogne.

1975: Bernard Thévenet entre dans la légende en réalisant l’exploit de devancer Eddy Merckx à deux kilomètres du sommet à Pra Loup, lui infligeant un premier revers après des années d'invincibilité. On le surnomme désormais “le tombeur du Cannibal”.

1975 : Vainqueur du Critérium du Dauphiné libéré pendant deux années consécutives. 

1977: Le Bourguignon récidive l’exploit et remporte le 64e Tour de France . Il ramène le maillot jaune avec 48 secondes d’avance sur le hollandais Hennie Kuiper.

Un an plus tard, Bernard Thévenet admet s’être dopé à la cortisone pendant trois ans (durant lesquels il a remporté le Tour de France) et révèle que la pratique est commune parmi les leaders du cyclisme. A l’époque, la cortisone ne figurait pas encore dans la liste des produits interdits par l’Union Cycliste Internationale.

Atteint d’une maladie du foie, “Nanard” raccroche sa bicyclette et met un terme à sa carrière sportive en 1981. Il devient alors directeur sportif et sélectionneur de l’équipe de France de cyclisme sur route, puis consultant pour la télévision et commentateur du Tour de France.

Sur le même sujet

Gueugnon : l’usine Aperam mise en demeure pour des rejets polluants illégaux

Les + Lus