Besançon : les policiers municipaux veulent être armés, le maire s'y oppose

La police municipale de Besançon a décidé de se mettre en grève les quatre dimanches de décembre : les 53 agents, depuis les attentats de Paris, demandent à être équipés d'une arme. Jean-Louis Fousseret, maire PS de Besançon, s'y oppose, pour des raisons de coût, de formation et de mission.

Notre équipe s'est penchée sur le cas de Gray, 6300 habitants, ville dans laquelle les 5 policiers municipaux disposent depuis très longtemps d'une arme de service : un calibre 38.   

 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité