La biathlète Célia Aymonier prend sa retraite et dénonce le dérèglement climatique

À 28 ans, la biathlète Célia Aymonier a décidé de mettre un terme à sa carrière. La Pontissalienne de naissance l'a annoncé sur les réseaux sociaux ce samedi 21 mars.

Célia Aymonier, le 17 janvier 2020, lors du relais de la coupe du monde en Allemagne
Célia Aymonier, le 17 janvier 2020, lors du relais de la coupe du monde en Allemagne © Matthias Balk - MaxPPP
"Mon cœur chavire." C'est par ces mots que la Pontissalienne Célia Aymonier commence son long message engagé d'au revoir sur Facebook, métaphore filée d'un navire qui prend peu à peu l'eau.

À 28 ans, celle qui fut d'abord fondeuse (médaillée d'argent en ski de fond aux championnats du monde des moins de 23 ans) puis, en 2015, biathlète, met un terme à sa carrière. "Le sport de haut niveau, c'est une belle aventure et c'est exigeant. Il représente pour moi deux ancrages principaux", écrit-elle, reconnaissant que le biathlon l'a "rendue plus forte", notamment sur le plan personnel, avec une meilleure "connaissance de soi".

"Le sport m'a ainsi permis de maîtriser le gouvernail de mon bateau en m’apprenant qui je suis, où je veux aller et ce que j'ai envie de faire."
 

"Ces paysages et le manteau neigeux ont bien changé"


Mais "en plus de 10 ans de sport de haut niveau", le plaisir de le pratiquer semble s'amenuiser à mesure que le temps passe. La native de Pontarlier (Doubs), qui fustige le dérèglement climatique, " [doit se] rendre à l'évidence. Depuis mes débuts, ces paysages et le manteau neigeux ont bien changé. Et ce qui m'attriste, c'est que le constat est le même partout, de la France à la Scandinavie en passant par le reste de l'Europe, les hivers sont moindres et la neige devient une denrée précieuse", écrit-elle, le regret au bout des doigts.

Un triste constat qui la pousse à s'interroger : "Que reste-t-il du plaisir à skier sur des pistes enneigées artificiellement, à des températures supérieures à 0° C, à faire des entraînements sur des pistes raccourcies pour préserver la neige ?"
 

"Trop exigeant et centré sur les résultats"


La biathlète, qui a remporté une médaille de bronze lors du relais féminin des Mondiaux d'Hochfilzen en 2017, semble également dérangée par l'excès d'exigence que requiert la pratique du sport de haut niveau. "Je me rends bien compte aujourd'hui que [...] c'est trop exigeant et centré sur les résultats au niveau systémique pour que mon navire reste à flot avec les seuls objectifs de plaisir et de connaissance de soi qui prennent d'ailleurs un peu l'eau !"

"Confrontée à [ses] limites et [à ses] valeurs", Célia Aymonier "décide de quitter sereinement le navire du sport de haut niveau, pour découvrir d'autres horizons qui seront plus en adéquation avec la personne [qu'elle est] devenue".

Avant de remercier toutes les personnes qui l'ont "soutenue", notamment ses supporters, la biathlète annonce "larguer les amarres". "Une nouvelle aventure commence", conclut-elle, sans préciser quel vent la poussera désormais.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sport