Les Bizots : un homme décède dans une collision avec un bus scolaire

Lundi 30 septembre 2019, vers 18h, un sexagénaire est décédé dans un violent accident avec un bus aux Bizots, en Saône-et-Loire. Miraculeusement, sa petite-fille n'a été que légèrement blessée.

Par Tiphaine Pfeiffer

Le choc a été d'une extrême violence.
En sortant d'un chemin agricole, sur la commune des Bizots, vers 18H ce lundi 30 septembre 2019, Martin Salazari est percuté par un bus scolaire qui le traîne sur une trentaine de mètres.
Le maire Jean-Paul Luard, ancien pompier arrivé quelques minutes plus tard sur les lieux, ne peut que constater le décès.

Le Blanzyois de 68 ans, peut-être ébloui par le soleil, n'a pas vu arriver le véhicule engagé sur la D980 en provenance de Blanzy.
L'homme âgé de 68 ans sortait de l'exploitation avicole des Beaux-Jours, sur la commune des Bizots : il est décédé sur les lieux de l'accident.

Sa petite-fille, qui l'accompagnait, est sortie de la voiture légèrement blessée.
Immédiatement prise en charge par les pompiers de Saône-et-Loire, elle a ensuite été rejointe par sa famille.
Elle a été emmenée à l'hôpital de Chalon-sur-Saône pour s'assurer de son état de santé.
 
Le centre hospitalier William Morey à Chalon-sur-Saône
Le centre hospitalier William Morey à Chalon-sur-Saône

Au total, une quinzaine de pompiers de Montchanin, Montceau et Le Creusot sont intervenus pour sécuriser les lieux et désincarcérer la victime. 
Pour permettre l'intervention des secours, une déviation a été mise en place par le bourg des Bizots.
La départementale 980 entre Blanzy et Montchanin a été rouverte à la circulation vers 21H30.


Le maire de la commune, Jean-Paul Luard, prévenu quelques minutes après l'accident explique  : "Heureusement que le car scolaire était vide. il venait de déposer les derniers enfants de la tournée de ramassage de 17H et repartait à Montcenis chercher les enfants des collèges des Epontots et de Saint Gilbert qui finissent à 18H."

L'accident est probablement lié au soleil rasant à cette heure-là : "Cette route n'est pas particulièrement dangereuse."

Sur le même sujet

Les + Lus