Bois, vent, eau et recyclage : c'est quoi la transition énergétique ?

En Haute-Saône, une entreprise recycle les piles usagées pour les intégrer dans son processus de fabrication / © France 3 Franche-Comté / David Martin
En Haute-Saône, une entreprise recycle les piles usagées pour les intégrer dans son processus de fabrication / © France 3 Franche-Comté / David Martin

A l'occasion de la semaine de la transition énergétique, une douzaine de sites et d'entreprises ouvrent leurs portes au public, en Franche-Comté. Au programme : maison économe en énergie, chauffage au bois, parc éolien ou recyclage des piles.

Par Raoul Advocat

Transition énergétique ? Mais que signifie donc ce terme étrange ? Il a été imaginé par des chercheurs allemands dans les années 1980. La transition énergétique vise à abandonner progressivement les énergies fossiles (pétrole, gaz naturel, charbon et uranium). Par quoi les remplacer ? Par des énergies renouvelables (éolien, solaire, hydraulique, géothermie, biomasse).

Le tout est accompagné du recyclage des déchets et d'une recherche d'efficacité énergétique. En d'autres termes : des maisons, des machines ou des éclairages qui consomment très peu d'énergie.

Objectif 2050


La Bourgogne Franche-Comté a un objectif ambitieux. Très ambitieux. En 2050, la région voudrait avoir achevé sa transition énergétique. 

En attendant, la semaine de la transition énergétique est l'occasion  de découvrir de nombreux sites, souvent inaccessibles au public. Chaufferie au bois, maison rénovée, parc éolien, la liste des visites est disponible sur le site de l'ADEME, l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie. 

Recyclage des piles



En Haute-Saône, à Chassey-lès-Scey, l'entreprise Fiday est une pionnière. Spécialisée dans la fabrication de pièces de freinage pour les poids lourds, elle a développé un procédé de recyclage direct des piles. Elles contiennent pour l'essentiel du manganèse, du fer et du carbone. Des éléments intégrés dans la fonte, la matière première principale de l'entreprise.

Chez Fiday, l'innovation est née d'une nécessité : faire face à l'augmentation du prix des matières premières, en 2004.  Aujourd'hui, l'usine produit 300 tonnes de fonte en recyclant 3 tonnes de piles. L'économie varie de 3 à 8 euros la tonne.

Les piles sont récupérées par une société jurassienne. Ces déchets sont une matière première abondante car, pour l'instant, 40% environ des piles sont recyclées. L’objectif pour 2021 en France est de recycler 50 % de piles.

D'après Fiday Gestion, les entreprises spécialisées dans le recyclage des piles ont des rendements inférieurs au procédé mis au point en Haute-Saône. Avec l'innovation Bat'ring,  80% de la pile est utilisé dans la fabrication de la fonte. Les 20% restant sont essentiellement de l'eau et des poussières de zinc recyclées. 

L'usine est ouverte au public vendredi 24 novembre au matin, uniquement sur rendez-vous. 

Transition énergétique et recyclage des piles
En Haute-Saône, une entreprise innove en recyclant les piles usagées. Intervenants : Valentin Barad, responsable technique fusion Fiday Gestion, Jean-Pierre Garnier, responsable Innovation et recherche. Reportage : I. Brunnarius et D. Martin. Montage : S. Chevallier.





Sur le même sujet

La RN 57 en Haute-Saône, pionnière de la limitation à 80 km/h

Près de chez vous

Les + Lus