• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Bourgogne : La lutte contre les chenilles processionnaires est l'affaire de tous

© FTV
© FTV

Elles sont présentes jusqu'au nord de la Bourgogne et elles sont reconnues nuisibles, allergisantes, sévèrement urticantes pour l'homme tout comme pour l'animal. Les chenilles processionnaires sont un fléau contre lequel il existe plusieurs moyens de lutter. 

Par Caroline Jouret

Leurs cocons ressemblent à de grosses boules de coton léger accrochées dans les aiguilles de pin. Longtemps on a pu croire que les chenilles processionnaires affectionnaient les douces températures méridionales. Mais il n'en est rien. Inexorablement, elles progressent d'année en année vers des latitudes de plus en plus septentrionales et le froid ne leur fait pas peur.

On le sait, les chenilles se transforment en chrysalides qui deviennent des papillons qui se reproduisent en pondant des oeufs qui deviennent des larves puis des chenilles qui... bref, le cycle perpétuel de la vie. Les chenilles processionnaires font partie des nuisibles.
© Ars
© Ars
A celà, plusieurs raisons : elles se nourrissent au dépend de l'arbre qui les abrite et l'affaiblissent sérieusement, provoquant parfois une défoliation totale. Elles affectionnent particulièrement les pins, mais aussi les cèdres, plus rarement les sapins et les épicéas. Une autre variété s'installe plus volontiers dans les chênes
Un nid de chenilles processionnaires / © MAXPPP
Un nid de chenilles processionnaires / © MAXPPP
Les chenilles processionnaires sont dangereuses pour les humains et pour les animaux. Leurs poils sont terriblement urticants et peuvent provoquer de violentes démangeaisons, des nécroses, et parfois même de graves atteintes oculaires ou pulmonaires. Ces réactions allergiques peuvent être très sévères voire mortelles (oedème de Quincke, choc anaphylactique).
© France 3 Côte d'Azur
© France 3 Côte d'Azur
C'est pourquoi des moyens sont mis en oeuvre un peu partout pour tenter de contenir l'invasion et de limiter la reproduction. Il est ainsi recommandé d'écheniller les rameaux infestés de cocons pendant l'hiver en faisant appel à des professionnels de l'élagage.
Il existe aussi des écopièges. Il s'agit de collerettes à fixer autour des troncs d'arbres avec un système de sac contenant de la terre. Un leurre pour les chenilles qui viennent s'y enfouir. Il ne reste plus ensuite qu'à éliminer le sac.  
Une chenille processionnaire. / © XAVIER LEOTY / AFP
Une chenille processionnaire. / © XAVIER LEOTY / AFP
Autre méthode : installer des nids à mésanges. Ces oiseaux friands de chenilles peuvent vous aider à vous en débarrasser. 
© MelvinGrey/MaxxPPP
© MelvinGrey/MaxxPPP
Enfin il est possible d'avoir recours à des pièges à phéromone qui capturent les papillons. La lutte contre les chenilles processionnaires en  Bourgogne, c'est l'une des missions de la Fédération Régionale de lutte et de Défense contre les Organismes Nuisibles (FREDON). Agréée par le ministère de l’Agriculture, cette structure "surveille, contrôle, et forme aux risques sanitaires du végétal". 

Précisions de Maxime Cartier (FREDON Bourgogne), invité de Murielle Rousselin, dans l'émission Bourgogne Franche Comté matin
la FREDON Bourgogne surveille, contrôle, et forme aux risques sanitaires du végétal
Des explications de Maxime Cartier, de la Fredon Bourgogne jeudi 24 mars 2016 dans Bourgogne Franche-Comté matin. - Une émission présentée par Murielle Roussselin

 

Le reportage de François Latour et Sylvie Françoise

Intervenants :
  • Maxime CARTIER, Chargé de Mission environnement - FREDON Bourgogne
  • Guillaume Boucly, Responsable du service "Parcs et jardins" - ville de Beaune
Chenilles processionnaires
En Bourgogne, les chenilles processionnaires ont fait leur apparition, à la sortie de l'hiver. Elles quittent leur nid dans les pins, pour aller sous terre. C'est alors le moment de les piéger, car leurs soies sont urticantes et allergisantes. Explications François Latour / Sylvie Françoise




A lire aussi

Sur le même sujet

Extrait film amateur du 8 septembre 1944 et témoignages ancien maquisard

Les + Lus