Dans un décor digne du film Top Gun, Suzanne Morel a fêté ses 100 ans dans le ciel avec un baptême de l'air. Supervisé par l'aéroclub de Bourgogne à Beaune, le vol en ULM s'est passé sans encombre samedi 9 juillet.

Incroyable mais vrai, il est encore possible de s’envoyer en l’air à 100 ans. C’est le défi que s’est offert Suzanne Morel, samedi 9 juillet, grâce à l’aide de ses petits-enfants : Fabienne et Bertrand. Épaulée par ses six arrières petits-enfants, Suzanne a eu son baptême de l’air pour son anniversaire à l’aéroclub de Bourgogne, à Beaune. Un baptême à 100 ans, une première pour l’association. 

Une habituée des voyages dans les airs 

 "Elle est costaude ! Elle a survécu à des guerres, ce n’est pas ce vol qui va l'arrêter", s’exclame Ethan, un des six arrières petits-enfants. La centenaire n’est pas à son coup d’essai pour voyager dans les airs.

Je voulais même faire un saut en parachute mais on me l'a déconseillé.

Suzanne Morel

centenaire

À chaque nouvelle décennie, depuis son 80ème printemps, la Beaunoise s’offre des virées dans les cieux. "D’abord c’était en montgolfière pour ses 80 ans puis 10 ans après, en hélicoptère", mentionne Michel Morel, fils unique de Suzanne qui n'est pas du tout inquiet pour elle. Tout comme le reste de la famille.

À l'exception de Bertrand, un de ses petits-enfants : "Je lui ai proposé une balade en calèche. C'est une activité qui correspondait plus à son âge." Que nenni, Suzanne est intrépide :"Je voulais même faire un saut en parachute mais on me l'a déconseillé."

3, 2, 1, décollage ! 

Christophe Bonnand, pilote expérimenté à l'aéroclub de Bourgogne depuis 2013, est heureux d'avoir une passagère comme Suzanne à bord de son ULM. "J'ai tout bien vérifié pour que ce vol de 30 minutes se passe au mieux. Mais on va quand même y aller doucement", rassure le pilote. Combinaison enfilée, c'est l'heure des photos souvenirs avec toute la famille.

Derniers ajustements pour la centenaire à bord d'un ULM pendulaire Bionnix pour passer un baptême de l'air optimal et surtout un bon moment. 

L'heure du départ a sonné, l'engin est prêt pour le décollage. "Je vous dis au revoir au cas où", rigole Suzanne.

Au sol, les proches de la centenaire reste sereine. "Personne n'a peur dans la famille", témoigne fièrement le fils de Suzanne. L'équipe de l'aéroclub de Bourgogne est, elle, impressionnée par tant de courage. "Il faut le faire à 100 ans ! Elle montre que tout le monde peut voler. En tout cas, c'est une grande première pour le club", assure Frédéric Olivain, membre de l'association. 

Pendant son vol, Suzanne n'en a pas raté une miette ! "Ça surprend et ça remue un peu. Mais je suis très contente", s'exclame-t-elle. La centenaire garde en tête que le prochain objectif reste le saut en parachute, au grand dam de son petit-fils Bertrand.