Beaune : des boîtes à chats pour réguler la population féline en ville

Publié le

Des abris à chats fleurissent sur l'agglomération de Beaune, afin de pouvoir réguler la population de chats errants en les stérilisant. Ce sont des collégiens qui sont en charge de la fabrication des abris, dans le cadre d'un projet pédagogique.

Offrir un abri pour les chats errants, mais aussi pouvoir les stériliser et limiter la prolifération, c'est l'objectif de ces "boîtes à chats". Leur fabrication s'inscrit aussi dans la ligne d'un projet pédagogique.

Réguler la population de chats libres

Des boîtes pour que les chats puissent s'abriter en milieu urbain, une idée portée par Anne Ambrosioni, qui est enseignante à l'EREA Alain Fournier de Beaune, mais aussi militante pour la défense des animaux à l'association Animalliance de Beaune.  
Le principe est simple : les abris vont permettre aux chats errants de se regrouper dans la même zone et permettre de les attraper pour les stériliser. 

Un projet pédagogique

Anne Ambrosioni, militante associative et enseignante à l'établissement adapté EREA (établissement régional d'enseignement adapté) Alain Fournier de Beaune, a proposé le projet de construction des abris auprès de ses élèves de SEGPA (Section d'enseignement général et professionnel adapté).

La boîte à chats est donc devenu un outil pédagogique, qui peut être abordé dans un cours de mathématiques et dans les cours de technologie, de quoi apporter une base de travail à ces élèves en grande difficulté scolaire. Pour Anne Ambrosioni : "ce sont des élèves qui ont vraiment besoin de concret. Si on ne part pas de situations concrètes de projets dans lesquels ils sont investis, on a peu de chances de capter leur attention et leur compréhension."

Une élève de 4ème, Cloée, en pleine construction de la boîte à chats, donne vie au projet : "j'adore travailler le bois, et si je peux m'amuser et aider les chats, voilà !"
A travers les étapes de fabrication, David Lamanthe, enseignant en sciences et technologie, assiste les élèves. Pour lui, l'utilité du projet motive les élèves : "nos élèves sont parfois en perte de confiance et de vitesse scolaire, et le fait de leur donner des responsabilités et de montrer que leur travail est important pour quelqu'un, qu'ils sont vraiment utiles, cela a tendance à les motiver et c'est vraiment très intéressant."

Pour l'instant seulement 3 boîtes ont été posées, mais l'objectif demeure à terme de couvrir toute l'agglomération Beaunoise.