Bientôt de nouvelles fouilles à Alésia : que peut encore nous apprendre le site ?

Le site archéologique d'Alésia à Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or) n'a pas encore révélé tous ses secrets. Un nouveau chantier de fouilles va débuter en août 2023 au nord du monument d'Ucuetis, place centrale de la cité. L'occasion d'en apprendre davantage sur la ville gallo-romaine.

C'est le 21 Août 2023 que va débuter la nouvelle campagne de fouilles autour du monument d'Ucuetis à Alise-Sainte-Reine (Côte-d'Or). Un programme qui a débuté il y a trois ans, sur un lieu emblématique d’Alésia. Selon des spécialistes, seulement 10 à 15% du site d'Alésia aurait été fouillé.

Dans les années 90, des fouilles ont été effectuées sur la façade publique du monument. En 2020, Fabienne Creuzenet (ingénieure d’étude en archéologie à l’université de Bourgogne, chargée de recherche sur le site d’Alésia) a proposé de reprendre les fouilles sur le quartier nord du monument qui n’a pratiquement pas été exploré. "On a fait une découverte très intéressante dans une ancienne carrière, une grande fosse creusée dans le rocher. Ce sont des restes d’un banquet qui a lieu entre 10 avant JC et 10 après JC. Un banquet de quoi nourrir au moins 2000 convives". De quoi aiguiser la curiosité.

Un site préservé qui garde encore des mystères

«On croit qu’on connait bien Alésia, la circulation au centre de la ville avec la basilique, le monument d’Ucuetis, les boutiques le long d’une grande place publique. Mais on se rend compte qu’il y a beaucoup d’inconnues", constate l'archéologue Fabienne Creuzenet. Le quartier nord du monument d'Ucuetis est le centre monumental d’Alésia.

Tout ce qui semblait être un schéma bien clair, bien simple, on ne le connait en fait pas si bien

Fabienne Creuzenet

Ingénieure en archéologie

Cette zone, qui faisait office de place publique, fait apparaitre des bâtiments via des photographies aériennes et des prospections géophysiques et radar qui sont restées à l’écart des fouilles anciennes. "Tout ce qui semblait être un schéma bien clair, bien simple, on ne le connait en fait pas si bien. Il n’y a que les fouilles qui permettent d’apporter des réponses".

De l'oppidum gaulois à la ville romaine

Il reste une assez grande méconnaissance de l’occupation gauloise sous la ville romaine et il y a encore de nombreux endroits où l'on peut retrouver des choses intéressantes. Le but de ces fouilles est aussi d'approfondir la connaissance du développement de la ville romaine: "on est revenus dans le périmètre des fouilles visitable par le public pour se reconcentrer sur la ville". 

Il n’y a que les fouilles qui permettent d’apporter des réponses

Fabienne Creuzenet

Ingénieure en archéologie

Un long travail d'analyse après les fouilles

Après les quatre semaines de la campagne de fouilles, il faut gérer l'après : laver, trier et inventorier tous les objets. Il faut répartir chaque lot aux spécialistes : les monnaies, les ossements, la faune, la céramique ou la quincaillerie. Un premier rapport sera rendu au mois de mars 2024.

Le public est invité à découvrir les coulisses le samedi 16 septembre 2023 pour les journées européennes du patrimoine.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité