• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Coupe du monde de football féminin : Elise Bussaglia se dit sereine avant France - Nigeria

A la fin de France - Norvège, Elise Bussaglia et Sarah Bouhaddi (Olympique Lyonnais) se congratulent / © MAXPPP/Eric Baledent
A la fin de France - Norvège, Elise Bussaglia et Sarah Bouhaddi (Olympique Lyonnais) se congratulent / © MAXPPP/Eric Baledent

Les Bleues vont se présenter avec une équipe remaniée face au Nigeria lundi 17 juin à 21h. Elles veulent terminer en tête de leur poule et ne font pas de calculs. Elise Bussaglia ne pense pas pour l'instant, à un éventuel quart contre les Etats-Unis.

Par C.R./AFP

Les remplaçantes face au Nigeria

Déjà qualifiées pour les 8èmes de finale, les Bleues vont se présenter avec une équipe remaniée face au Nigeria lundi 17 juin à Rennes

Grâce aux succès contre la Corée du Sud (4-0) et la Norvège (2-1), la sélectionneuse peut se permettre de faire souffler quelques cadres face à la 38ème nation au classement Fifa : leur dernière rencontre en match amical, en avril 2018 au Mans, s'était conclue sur une victoire 8-0 de la France avec un triplé de Valérie Gauvin. 

Corinne Diacre a évoqué "quelques changements" et pourrait offrir leurs premières minutes en Coupe du monde à certaines joueuses comme l'attaquante de Bordeaux Viviane Asseyi. Charlotte Bilbault (milieu du Paris FC), entrée en jeu contre la Norvège, a elle aussi une chance de démarrer, tout comme la latérale du PSG Eve Perisset ou l'ailière de Lyon Delphine Cascarino. 

Elise Bussaglia est "contente" de croiser le Nigeria en dernier dans la poule cette fois. "Ce n'est jamais évident de commencer contre elles. Là, on a (déjà) assuré la qualification avec ces six points, c'est une bonne chose".

La milieu de Dijon s'attend à un "gros défi physique" et redoute "les contre-attaques et la vitesse" des attaquantes adverses.

Il faudra mettre notre jeu en place et se méfier des contre-attaques parce que devant, elles ont énormément de vitesse. Elles peuvent tout de suite nous mettre en danger. Il faudra être vigilantes et costauds."

Pour les Françaises, ce match à guichets fermés à Rennes sera aussi un nouveau moment de communion avec le public.

"Essayez de vous détendre, moi ça va bien !"

Si les Bleues terminent en tête, puis passent les 8es, elles ont de fortes chances de rencontrer dès les quarts les Etats-Unis, championnes du monde en titre, qui ont encore fait forte impression contre le Chili (3-0) après avoir submergé la Thaïlande (13-0). Une finale avant l'heure.

Elise Bussaglia s'est amusée de ces craintes lors d'une conférence de presse.

"Vous (la presse), vous le voyez venir (ce choc). Moi, je ne le vois pas encore venir, je suis concentrée sur le match contre le Nigeria (en poule), ensuite viendra le 8e de finale et après on pourra voir. Pour l'instant, je ne suis pas du tout là-dessus."

Après, si vous avez peur, essayez de vous détendre parce que moi ça va très bien !"


    

A lire aussi

Sur le même sujet

Mâcon : la crise dure aux urgences de l'hôpital

Les + Lus