Covid-19 : Rappelée à l'ordre, La Poste va rouvrir 22 bureaux dès le 6 avril en Bourgogne

Elus, représentants de l'Etat et même actionnaires s'inquiètent des dispositions prises par La Poste pour limiter les risques pour ses salariés en cette période de crise sanitaire due à la propagation du Coronavirus. Selon nos informations, l'entreprise revoit sa copie. 

Un bureau du groupe la poste à Talant.
Un bureau du groupe la poste à Talant. © Dalila IBERRAKENE / France 3 Bourgogne

Les différentes interpellations parvenues depuis plusieurs heures, ont obligé La Poste à prévoir la réouverture de 22 bureaux en Bourgogne. Et ce, dès le lundi 6 avril.

En pleine épidémie de coronavirus, La Poste avait décidé de fournir un service réaménagé afin de limiter l'exposition de son personnel, tout en assurant ses "missions essentielles".  La direction a donc opté pour la réduction du temps de travail des salariés et la baisse du nombre de bureaux de Poste ouverts. Ce mercredi 1er avril on comptait 39 bureaux ouverts sur les 240 que compte la Bourgogne.

Et puis, vous l’avez peut-être remarqué, depuis le 27 mars, le facteur passe désormais uniquement les mercredis, jeudis, et vendredis.
Des mesures qui depuis quelques heures ne semblent pas faire l’unanimité, bien au contraire.
 

Ne pas oublier les personnes les plus fragiles


Mieux prendre n compte la situation des personnes les plus fragiles et les moins mobiles c’est notamment la demande du président des maires de Côte-d’Or. Ludovic Rochette précise « même si on comprend très bien les besoins de réorganisation de la poste en cette période de crise, on ne doit pas oublier les problématiques territoriales et les personnes les plus fragiles ».

L’élu qui a adressé une demande ce mercredi 1er avril à l’entreprise explique : « dans la carte départementale des services on doit prendre en compte un temps maximal de déplacement pour les personnes. Une réflexion qui vaut autant dans le rural que dans un espace urbain » selon David Rochette.
 

 

Des missions d’intérêt général

 

En Saône-et-Loire c’est le préfet lui-même qui souligne que « La Poste, dans sa fonction de distribution du courrier et de la presse comme dans sa fonction bancaire, participe au service public et aux missions d'intérêt général ». Le représentant de l’Etat qui a rappelé leurs obligations contractuelles aux dirigeants de La Poste. Pour le préfet : « la fermeture d'un bureau de poste doit être exceptionnelle et motivée tant ses missions sont essentielles ».
 

 

La Poste répond aux critiques
 

Face aux critiques, La Poste vient de décider d’augmenter le nombre de bureaux de poste ouverts (22 supplémentaires) en Bourgogne dès le 6 avril « afin d’élargir son maillage de présence postale et que le versement des prestations sociales aux allocataires se déroule dans les meilleures conditions possibles ».
 
L’entreprise qui rappelle que « les déplacements en bureaux ne doivent être faits que s’ils sont strictement nécessaires et dès le 6 avril, les 1850 bureaux de poste ouverts sur le territoire français seront principalement dédiés au versement des prestations sociales et aux opérations bancaires de première nécessité ».

 

La presse distribuée seulement 3 jours sur 7



L’autre sujet de discorde est donc l’adaptation de la distribution du courrier. Votre facteur passe désormais seulement le mercredi, le jeudi et le vendredi. Cependant, ce mardi 31 mars sur BFM Business, Eric Lombard, directeur général de la Caisse des Dépôts, actionnaire majoritaire de La Poste, a laissé entendre que cette organisation pourrait encore évoluer : « Nous avons entendu la réaction de la presse. Les équipes de la direction générale de La Poste travaillent, avec les postières et les postiers, et dans le respect de leur sécurité, à améliorer le dispositif ».
 

Maintenez le passage du courrier au moins 1 jour sur 2


Des discussions sont en cours avec les éditeurs de presse pour trouver des solutions. Dans notre région, c'est le groupe Centre France (L’Yonne Républicaine) qui alerte sur cette situation. Une pétition en ligne a même été publiée. Elle s’adresse directement au président de la Poste: « Maintenez le passage du courrier au moins 1 jour sur 2 ».

Dans un communiqué, La Poste explique finalement qu'elle fera appel, dès lundi 6 avril, à 3000 personnes supplémentaires, avec une montée en puissance progressive sur les semaines suivantes. Les effectifs en renfort seront à la fois des volontaires des services supports, des salariés de la filiale MEDIAPOST, des intérimaires et CDD. « Cette nouvelle organisation permettra, sous réserve des impératifs sanitaires : de distribuer aux abonnés de la presse quotidienne une journée supplémentaire, le lundi ou le mardi, dès le 6 avril 2020 ... et de progressivement distribuer 4 jours par semaine les colis et le courrier ».
Le détail des bureaux de poste ouverts et ceux qui rouvriront lundi 6 avril.
Dans la Nièvre, les bureaux de Luzy, Imphy, Prémery et Saint-Pierre-le-Moutiers, viennent se rajouter dès lundi 6 avril aux 6 ouverts depuis le début de cette crise sanitaire à savoir Clamecy, Varennes-Vauzelles, Château-Chinon, Cosne Cours-sur-Loire, Decize, Nevers centre.

En Côte-d’Or, les bureaux de Semur-en-Auxois, Dijon Mansart, Pouilly-en-Auxois, Montbard, Gevrey-Chambertin et Nuits-Saint-Georges, viennent se rajouter dès lundi 6 avril aux 13 ouverts depuis le début de cette crise sanitaire à savoir Chenôve, Fontaine-Les-Dijon, Longvic, Quétigny, Beaune, Chatillon-sur-Seine, Genlis, Vitteaux, Dijon Parc, Dijon Grésilles, Dijon Grangier, Dijon Clémenceau, Dijon Canal.

Dans l’Yonne, les bureaux de Charny, Saint-Sauveur, Tonnerre viennent se rajouter dès lundi 6 avril aux 6 ouverts depuis le début de cette crise sanitaire à savoir Auxerre centre ville, Avallon, Joigny, Sens, Saint-Florentin et Toucy.

En Saône-et-Loire, les bureaux de Cluny, Epinac, Etang-sur-Arroux, Gueugnon, Lugny, Mervans, Saint-Gengoux-le-National, Saint-Germain-du-Plain et Verdun-sur-le-Doubs viennent se rajouter dès lundi 6 avril aux 14 ouverts depuis le début de cette crise sanitaire à savoir Charnay-les-Mâcon, Chatenoy-le-Royal, Saint-Marcel, Tournus, Autun, Chauffailles, Le Creusot, Louhans, Mâcon Victor Hugo, Montceau-les-Mines, Paray-le-Monial, Chalon-sur-Saône, Chalon Lapierre, Bourbon Lancy.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société économie presse médias