Saint-Vallier : l’entreprise de bas Gerbe en redressement judiciaire

La société a été fondée en 1904 par Stéphane Gerbe. / © Antoine Marquet
La société a été fondée en 1904 par Stéphane Gerbe. / © Antoine Marquet

La société bourguignonne a été placée en redressement judiciaire le 2 avril. Un repreneur est requis avant le 14 mai. Ce n’est pas la première fois que la société installée à Saint-Vallier, près de Montceau-les-Mines, rencontre des difficultés financières.

Par Armandine Castillon

Le tribunal de commerce de Chalon-sur-Saône nous confirme ce mardi 14 avril qu’il a bien prononcé le redressement judiciaire de la société qui fabrique des collants et des bas de luxe. Une décision prise le 2 avril dernier.

Une cinquantaine de salariés est menacée de perdre son emploi.

Le jugement est renvoyé au 14 mai prochain pour savoir si la société continue son activité ou pas. D’ici là, l’entreprise est à la recherche d’un repreneur.

Des hauts et des bas

Fondée en 1904 par Stéphane Gerbe, l’entreprise confectionne des collants et des bas pour femmes hauts de gamme. Aventure familiale au départ, elle a connu son apogée dans les années 1980, lorsqu'elle était leader sur le marché; elle employait alors 800 personnes. Mais, depuis, la manufacture installée à Saint-Vallier, dans le bassin minier, a connu des hauts et des bas.

Récemment, entre 2010 et 2015, elle a dû faire face à des difficultés financières. Et durant l’année 2014, l’entreprise a été mise durant onze mois en redressement judiciaire et 34 personnes ont été licenciées.

En janvier 2015, des salariés ont été mis en chômage partiel... avant que la société ne soit reprise par le groupe hôtelier chinois Chongqing Tianci Hot-Spring Group en septembre de la même année. 42 des 62 salariés ont pu conserver leur poste.

Contactée au sujet de cette nouvelle procédure, l’entreprise n’a pas été en mesure de nous répondre à l'heure où nous publions cet article.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus