• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Tout ce qu'il faut savoir sur l'ouverture de la chasse ce dimanche en Franche-Comté

© Christian Watier - maxPPP
© Christian Watier - maxPPP

Chevreuils, sangliers, chamois... la chasse est autorisée à partir de ce dimanche 9 septembre dans les quatre départements comtois. Voici ce qu'il faut savoir. 

Par Sophie Courageot

Les chasseurs ont beaucoup fait parler d'eux ces dernières semaines. La démission de Nicolas Hulot est intervenue au lendemain d'une réunion où le prix du permis de chasse national est passé de 400 à 200 euros.

Christiane Lambert, la patronne de la FNSEA réclame plus d'abattages de sangliers.  "Il y a 700.000 sangliers abattus par an, mais il y en a quatre millions" sur le territoire, a déclaré Mme Lambert.

"Je veux plus de chasseurs, moins de sangliers, moins de dégâts", a-t-elle lancé lors d'une émission de radio, estimant à 30 millions d'euros le montant des indemnisations versées chaque année aux agriculteurs pour compenser les dégâts. Peu après ses déclarations, le gouvernement a annoncé la création d'un comité de lutte contre les dégâts causés par du gibier et notamment des sangliers.

En Franche-Comté, le collectif Renard Doubs dénonce la chasse du renard roux. Un renard que le défenseurs de l'environnement estiment utile. Ils demandent à ce qu'il soit retiré de la liste des espèces nuisibles.
Le Collectif Renard Doubs a tenté de chiffrer le service que rendait le prédateur aux agriculteurs. Selon une étude, pour une exploitation où pullule les rongeurs comme les campagnols, le renard fait un travail qui coûterait 1400 euros à l'agriculteur en main d'oeuvre pour se débarrasser des rongeurs. 

Quelles espèces peut-on chasser à partir de ce dimanche ?


Les chasseurs vont dans ce climat faire leur rentrée. Chaque département a publié ses arrêtés. Globalement, à l'ouverture générale de la chasse, chevreuils, cerfs, chamois, daims, petit gibier, perdrix, lapin de garenne, faisan, renard, blaireau peuvent être chassés.

Certaines espèces comme les chamois font l'objet d'un plan de chasse, le nombre d'animaux qui peuvent être tué est réglementé. Dans le Territoire de Belfort par exemple, 1160 chevreuils pourront être tués au cours de la saison. 

La période de chasse générale s'arrêtera au 28 février. 

En Bourgogne, la date d'ouverture générale est fixée au dimanche 16 septembre. 
 


La saison de chasse 2018/2019 dans votre département


► Voir les arrêtés autorisant la chasse département par département 



13 chasseurs ont trouvé la mort la saison dernière 


Treize personnes sont décédées dans des accidents de chasse lors de la dernière saison, un chiffre en baisse par rapport à la saison précédente. L'ONCF, l'Office National de la Chasse et de la Faune s'inquiète toutefois de la multiplication des incidents en milieu périurbain.

Entre le 1er juin 2017 et 31 mai 2018, le nombre d'accidents de chasse a été de 113, contre 143 lors de la saison précédente. "Ce chiffre est le plus bas jamais observé depuis (...) la fin des années 1990", relève l'Office national de la chasse et de la faune sauvage.

Ces accidents, tous par armes à feu, ont fait 115 victimes, dont 17 non chasseurs. Parmi les 13 personnes décédées, deux d'entre elles n'étaient pas des chasseurs, selon l'ONCFS. 

"La très grande majorité des accidents mortels restent liés à un manquement aux règles élémentaires de sécurité et en particulier au non-respect de l'angle de sécurité de 30°, à un tir sans identification et à une mauvaise manipulation de l'arme", précise l'ONCFS. 
    
    

A lire aussi

Sur le même sujet

Hausse des carburants : un chèque transport va-t-il voir le jour en Bourgogne-Franche-Comté ?

Les + Lus