• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Chivres : des chiens massacrent tous les animaux d'une basse-cour

Des chiens ont massacré une basse-cour à Chivres, en Côte-d'Or / © Elsa Bezin
Des chiens ont massacré une basse-cour à Chivres, en Côte-d'Or / © Elsa Bezin

Des chiens se sont introduits la nuit chez des particuliers et ont exterminé plusieurs moutons, chèvres et poulets qui se trouvaient dans une étable à Chivres, à une cinquantaine de kilomètres de Dijon.
 

Par B.L.

Dans quelles circonstances le carnage a-t-il eu lieu ?


Le carnage s’est produit dans la commune de Chivres, près de Seurre, en Côte-d'Or, dans la nuit du dimanche 23 au lundi 24 décembre, alors que les propriétaires étaient absents.

Deux chiens se sont introduits dans un bâtiment fermé où se trouvaient des animaux. Ils ont tué 6 moutons, 2 chèvres et 33 poulets. Ce sont des voisins qui ont découvert la scène d'horreur le lendemain matin.

Ils ont appelé le maire, qui a lui-même fait venir les gendarmes pour constater les dégâts.

C'est un coup très dur pour les propriétaires des animaux, un couple d'agriculteurs retraités. Ces personnes âgées de 84 et 90 ans ont élevé des bêtes toute leur vie. "Je ne pouvais plus parler, j’ai pleuré comme une Madeleine", dit Raymonde, l'épouse.

 
Une quarantaine d'animaux ont été tués par deux chiens à Chivres, en Côte-d'Or, dans la nuit du 23 décembre 2018.
Une quarantaine d'animaux ont été tués par deux chiens à Chivres, en Côte-d'Or, dans la nuit du 23 décembre 2018.
 

"Il manque un chien, où est-il ? 


"Le plus gros préjudice, c’est un préjudice moral, ces bêtes c’est leur raison de vivre, et là n’y a plus rien, c’est inadmissible", dénonce Pierre Perret, le gendre du couple. 

Quant au maire de Chivres, il ne décolère pas : "si ces chiens sont dangereux, ils doivent être déclarés en mairie, ce qui n'a pas été fait. Or, il manque un chien, où est-il. On veut le retrouver. Si un jour un gamin se fait dévorer, ce sera moi le coupable", s'inquiète-t-il.

 
6 moutons, 2 chèvres et 33 poulets ont été massacrés par des chiens à Chivres
6 moutons, 2 chèvres et 33 poulets ont été massacrés par des chiens à Chivres

 

La réaction des propriétaires des chiens 


Les propriétaires des chiens sont deux soeurs qui ont 48 heures pour faire passer une expertise à leur deux animaux, un vétérinaire va évaluer leur degré de dangerosité. 

"C’est vrai que c’est un carnage, c’est de notre faute, on le regrette profondément, on s’en excuse auprès de la famille", déclare l'une des deux propriétaires à France 3 Bourgogne.

"Mais nos chiens (un labrador croisé boxer et un dogue des Canaries) ne sont pas dangereux. Ils ne sont pas catégorisés et sont bien assurés. L’un des deux chiens est dans le Sud chez moi. En revanche, nous ne souhaitons pas effectuer les expertises", dit-elle.


 


Le reportage d’Elsa Bezin, Gabriel Talon et Philippe Sabatier avec :
-Raymonde Rebillard, propriétaire des animaux tués
-Pierre Perret, gendre des propriétaires
-Jean-Marc Chapuis, maire de Chivres
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Affaire Alexia Daval : son beau-frère porte plainte pour dénonciation calomnieuse

Les + Lus