• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Dijon : une chèvre du parc de la Colombière a été tuée et ses pattes sectionnées

Une des chèvres du parc de la Colombière à Dijon
Une des chèvres du parc de la Colombière à Dijon

Le massacre a été découvert par le responsable animalier du parc de la Colombière dimanche 23 décembre. Un autre carnage avait déjà eu lieu il y a quelques années.
 

Par B.L.

Le parc de la Colombière, situé près des Allées du Parc, est un espace boisé très apprécié des Dijonnais. Le parc de 33 hectares possède un espace animalier où l’on trouve notamment des poneys, des moutons, des chèvres…

Trois personnes prennent soin de ces animaux. La police municipale fait régulièrement des rondes et le parc est fermé la nuit. Mais, tout cela n'a pas empêché un ou des malfaiteurs de passer à l'action. 


 


Il était 8 heures du matin dimanche 23 décembre 2018 quand une des chèvres a été découverte hors de son enclos. L’animal était égorgé. Ses pattes arrière ont été sectionnées et les malfaiteurs sont partis en les emportant.

En apprenant la nouvelle, les visiteurs du parc se disent consternés et écœurés par tant de cruauté.

 

Le reportage de Maëva Damoy, Fanny Borius et Cécilia Ngoc avec
-des promeneurs
-Patrice Château, adjoint au maire délégué à l'Environnement (EELV)
 

Que risquent les auteurs de cet acte de barbarie ? 


Ce n’est pas la première fois qu’un tel acte est commis.
En 2005 déjà, une dizaine d’animaux avaient été retrouvés égorgés au parc de la Colombière.

Les actes de cruauté envers les animaux sont punis par la loi. Leurs auteurs risquent jusqu’à deux ans de prison et 30 000 euros d’amende.

La mairie a annoncé avoir déposé plainte lundi 24 décembre.




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Bourbon-Lancy : la saison est fortement compromise après l’incendie des thermes

Les + Lus