Cinéma : la vaisselle en bois du prochain Astérix sera fabriquée en Côte d'Or

C'est une commande inattendue qui a été acceptée dernièrement par Nathalie Chapuis, artisan tourneur sur bois installée à Veuxhaulles-sur-Aube, en Côte-d'Or : elle va fournir des éléments de vaisselle en bois pour le 5ème film d'Astérix "l'Empire du Milieu", réalisé par Guillaume Canet.

Des ustensiles et de la vaisselle en bois de ce genre ont été commandés par la production du 5ème opus d'Astérix
Des ustensiles et de la vaisselle en bois de ce genre ont été commandés par la production du 5ème opus d'Astérix © Julien Dromas

Une commande insolite a été passée fin Février par la production du film "Astérix, l'empire du milieu", réalisé par Guillaume Canet, dont le tournage débute en ce printemps 2021 : les accessoiristes ont besoin de vaisselle en bois pour une scène de banquet. Une bonne surprise pour l'Atelier de la Faine de Nathalie Chapuis, artisan tourneur sur bois à Veuxhaulles-sur-Aube en Côte-d'Or, saluée par le Conseil Départemental de Bourgogne (voir ci-dessous)

Tout a commencé par un coup de fil...

"Un matin j'étais en train de prendre mon café, et j'ai reçu un coup de fil d'une jeune femme, qui s'est présentée comme faisant partie de la production du film d'Astérix. Elle avait vu mon site internet et elle recherchait un fabricant de vaisselle en bois." raconte Nathalie Chapuis. "Au début, j'ai cru que c'était quelqu'un qui s'amusait, car on a parfois des plaisantins qui s'amusent à nous passer des commandes fantasques."


Puis Nathalie reçoit par retour de mail une confirmation de la commande, avec un aperçu des pièces que la production souhaite lui faire fabriquer. "On s'est rappelés dans l'après-midi pour faire un devis, et la commmande s'est passée la semaine d'après, donc très rapidement !"

Nathalie Chapuis dans son atelier
Nathalie Chapuis dans son atelier © Julien Dromas

J'aurai le plaisir de voir mon matériel dans le film !

Nathalie Chapuis

Nathalie est, bien entendu ravie de savoir qu'elle va participer au film : "c'est une commande d'une vingtaine de pièces, c'est sympa !" dit-elle dans un rire.
Faire partie du projet, "c'est bien !" dit Nathalie, mais retrouver forcément son nom au générique : "oh je ne sais pas je ne pense pas, non. Après, j'aurai le plaisir de retrouver mon matériel dans le film. Apparemment ces pièces vont servir pour le banquet, à ce qu'on m'a expliqué. Fatalement, on verra mon matériel !"


Nathalie explique aussi le souci de recherche d'authenticité de la production : "Comme le film avait été reporté d'un an, ils voulaient vraiment pousser les détails. Pas faire d'incohérences au niveau historique, c'est pour cela qu'ils cherchaient vraiment des pièces faites d'un bloc. Les Gaulois ne faisaient pas trop de collages, c'était pour avoir une justesse historique. [...] La commande est pour début juin, je ne vais pas tarder à attaquer ! C'est des grosses pièces qu'ils m'ont donné à faire."

"Savoir-faire 100% Côte-d'Or"

Ce label, décerné par le Conseil Départemental de Côte-d'Or, revient à des producteurs de ôte-d'Or. Pour l'artisanat, il  a été obtenu par l'Atelier de la Faine en Janvier 2021, car "la majorité de mon bois vient de forêts côte-d'oriennes", précise Nathalie.

Les fabrications de Nathalie Chapuis sont faites exclusivement à partir de bois originaire de Côte-d'Or
Les fabrications de Nathalie Chapuis sont faites exclusivement à partir de bois originaire de Côte-d'Or © Julien Dromas

Consciente de la garantie apportée par ce label, l'artisan met un bémol à son activité en ces moments difficiles de 3ème confinement : "il y a un coup d'arrêt au niveau du commerce, c'est phénoménal. Je fais beaucoup les foires artisanales, les marchés artisanaux. J'ai le site internet depuis 2013. Le 3ème confinement m'a un peu coupé les ailes. On ne sait pas de quoi va être fait cet été."

Du secrétariat à ... Astérix !

Malgré le contexte actuel, Nathalie reste optimiste. Cette ancienne secrétaire sténo-dactylo s'est reconvertie à la suite d'un licenciement économique en 2009 : "j'attendais de changer de voie et de partir sur un métier manuel, car j'aimais ça." 


Si ce licenciement économique conduit la nouvelle activité de Nathalie vers le cinéma, certes de façon indirecte, cela lui permet de conclure : "comme quoi d'être licenciée, ça permet de faire autre chose, c'est pas toujours négatif !".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
insolite cinéma culture