Comment fêter le réveillon de la Saint-Sylvestre en toute sécurité ?

© Image par Pexels de Pixabay
© Image par Pexels de Pixabay

Le passage à la nouvelle année est toujours un moment festif, accompagné généralement d'une consommation plus ou moins raisonnable d'alcool. 

Par Nathalie Zanzola

Cette année, plus de 91% des français ont l'intention de fêter le passage à la nouvelle année.

En cette soirée festive, les bouteilles se succèdent tout au long du repas et les bulles font leur apparition pour le traditionnel décompte de fin d'année.
Environ 87% des français prévoient de consommer de l'alcool pour le réveillon.

Mais après l'ambiance et la magie du réveillon, vient le moment du retour pour la plupart d'entre nous.
Sur les 87% des personnes ayant prévu de consommer de l'alcool, seule la moitié a anticipé son retour en toute sécurité. 
(Etude de l'institut Moaï réalisée par internet du 22 novembre au 2 décembre 2019, auprès d'un échantillon représentatif de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus.)

La fatigue, l'alcool et le volant ne font pas bon ménage !
La soirée du Nouvel an affiche chaque année des chiffres dramatiques en terme d'accident de la route, même si ces derniers ont eu tendance à diminuer grâce au travail de prévention.
En effet, la nuit de la Saint-Sylvestre, c'est une moyenne de 15 à 20 décès comptabilisés ces dernières années, contre une quarantaine au début des années 2000.

A savoir :
  • 2 verres = risque d’accident x 2
  • 3 verres = risque d’accident x 10
  • 5 verres = risque d’accident x 25
 

Les solutions pour passer une réveillon en toute sécurité

► Anticipez
Avant la soirée, réservez un taxi ou un VTC ou réserver une voiture sur l'application Saint-Bernard 
Demandez ou offrez l’hospitalité à vos hôtes
Désignez un "Sam" ((un capitaine de soirée qui ne boit pas et qui ne consomme pas de stupéfiants) pour vous raccompagner. 
Prenez un éthylotest afin de mesurer votre taux d'alcoolémie avant de repartir.

Pendant la fête
Si vous êtes le "Sam", ne buvez pas !
En effet, rien ne peut faire baisser l'alcoolémie et gare aux idées reçues (absorption de café, bonbon mentholé...)
Pour éliminer une « dose d’alcool », il faut entre 1 à 2 heures après absorption. Par exemple, à 0,75 g/l, il faudra 5 heures pour revenir à 0.


En fin de soirée
Testez votre alcoolémie avec un éthylotest si vous avez bu 1 ou 2 verres d’alcool avant de reprendre le volant.
Ne montez pas dans la voiture d'une personne qui a déjà trop bu.
Ne laissez pas repartir quelqu’un qui a trop bu et qui prévoit de conduire !
Une fois arrivé à votre domicile, informez vos amis que vous êtes bien rentré. 
Vidéo Sécurité routière

Yves Lemaire, président de l'association Prévention Routière Côte-d'Or :

Les jeunes se surestiment quand ils sont au volant... En matière d'alcool, le plus dangereux, c'est celui "qui tient le coup" !

TEMOIGNAGE. Nouvel an : victimes, ils appellent à la prudence au volant
interview d'Yves Lemaire, président de la Prévention routière en Côte-d’Or.

⇒ Plus de bons conseils sur le site internet des associations Prévention Routière et Assureurs Prévention : Mon Réveillon Mode d’emploi
 

Des applis pour terminer l'année en toute sécurité

► Pour vous racompagner après la fête en voiture
Faites appel à un Saint-Bernard !
L'application Saint-Bernard Services permet de vous ramener chez vous avec votre voiture.
Cette application mobile a été lancée à Dijon en 2017.. 


► Pour vous racompagner après la fête à pied ou dans les transports en commun
Et si vous étiez accompagné par un chaperon ?
Mon chaperon est une application de copiétonnage qui vous permet de ne plus être seul lors de vos trajets à pied ou en transport en commun.
Une façon de rentrer chez soi en toute tranquilité. 


► Un invité ne se sent pas bien, il y a eu un accident ?
Il faut bien entendu appeler le 15 (Samu) ou le 18 (pompiers) mais également faire appel à ceux qui peuvent intervenir en attendant les secours.

L'application Staying Alive vous géolocalise et vous indique les défibrillateurs automatiques situés à proximité. Elle envoie également une alerte à tous les "Bons Samaritains" disponibles dans le secteur. Les "Bons samaritains" sont citoyens sauveteurs et volontaires formés aux gestes qui sauvent.

L'application Sauv'Life permet également aux personnes inscrites de recevoir une notification si un incident se déroule à proximité. Les sauveteurs bénévoles sont géolocalisés et sont contactés pour prodiguer les premiers gestes en attendant l'arrivée des secours.
© Sauv'Life
© Sauv'Life



 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus