• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • ÉCONOMIE
  • DÉCOUVERTE
  • JUSTICE
  • SPORT

Le Conseil régional adopte le budget primitif 2019

Le Conseil régional est en session les 13 et 14 décembre 2018
Le Conseil régional est en session les 13 et 14 décembre 2018

A l'issue d'échanges très politiques, le Conseil régional a adopté son budget primitif 2019, vendredi 14 décembre 2018. La majorité a voté pour, l'opposition contre et quatre non-inscrits se sont abstenus.

Par C.R.

• Le vote du budget primitif  2019

Le budget de la Région s'élève en 2019 à 1,6 milliards d'euros en crédits de paiement. 

Les dépenses d'investissement, de l'ordre de 490 millions d'euros (hors dette), augmentent de 20,9 %.  Elles vont notamment à la rénovation des lycées, au renouvellement du matériel ferroviaire roulant et à l'amélioration du réseau ferré.   

Les dépenses de fonctionnement s'élèvent à 1053 millions d'euros (hors dette).
 

• Des prises de position marquées

Pour la présidente Marie-Guite Dufay, ce budget donne priorité à l'emploi et au pouvoir d'achat, il est fidèle à sa stratégie de mandat.
 

Au nom de la majorité, Jérôme Durain a soutenu ce budget primitif : "la maison est bien gérée, le budget est raisonnable, responsable, inscrit dans des enjeux de long terme".

L'opposition a voté contre ce budget et a mis en cause, lors d'échanges très politiques, les choix de la majorité.

Pour François Sauvadet, "ce budget est un non-sens par rapport aux attentes exprimées par nos compatriotes. La Région reste parmi les premières pour la fiscalité et les dernières pour l'attractivité." Il a regretté que la présidente ne change pas de cap et dénoncé un "programme partial, partiel et différé."

Pour Julien Odoul (Rassemblement national), ce budget "continue de faire les poches des contribuables de la région, il incarne une politique au service d'une minorité privilégiée".                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                                     

• La session se poursuit

A l’ordre du jour également de ces deux jours de session: le pacte régional d'investissement dans les compétences 2019-2022, le programme européen FEDER-FSE 2014-2020 et les votes des règlements d’intervention dans les domaines de l’agriculture, de l’enseignement supérieur, de l’économie, des mobilités, de l’énergie, de la culture et du patrimoine.

A lire aussi

Sur le même sujet

Cathédrale Saint-Bénigne : la petite forêt de Dijon

Les + Lus