Coronavirus et cinéma : des films de Bourgogne-Franche-Comté en accès gratuit sur le site Docs ici courts là

Le dispositif Docs ici courts là permet à des structures collectives de diffuser des documentaires et des courts métrages tournés ou produits en Bourgogne-Franche-Comté. En ce moment, les particuliers peuvent voir des films gratuitement. Une initiative qui aide à supporter le confinement !
Tard dans la nuit : un film en libre accès sur le site "Docs ici courts là" pendant le confinement
Tard dans la nuit : un film en libre accès sur le site "Docs ici courts là" pendant le confinement © DOCS ICI COURS LA

♦ La Bourgogne-Franche-Comté, une terre d’image


C’est là  que de grands noms ont révolutionné la représentation du monde grâce à la photographie.  Tout d’abord, le Chalonnais Nicéphore Niepce qui au début du 19eme siècle inventa la photographie. Puis, un peu plus tard, le Beaunois Jules-Etienne Marey qui grâce à ses travaux sur la décomposition du mouvement avec la chronophotographie, est à l’origine de l’invention du cinéma.

Cette tradition, notre grande région n’a cessé de l’entretenir. Elle accueille régulièrement des tournages de films. Certains sont très connus comme La Grande vadrouille de Gérard Oury ou plus récemment  Ce qui nous lie de Cédric Klapisch qui aborde un  sujet emblématique de notre grande région : le vin.

 Une région photogénique que les réalisateurs aiment filmer !

Mais la Bourgogne-Franche-Comté ne s’en contente pas, elle est également le creuset de nombreuses créations cinématographiques. En effet, chaque année de nombreux documentaires et courts métrages, fictions ou pas, y sont produits ou tournés. Leur diffusion se fait essentiellement dans de nombreux festivals et à la télévision.
France 3 Bourgogne-Franche-Comté  est partie prenante de cette vitalité cinématographique régionale en coproduisant et en diffusant un certain nombre d’entre eux.

Docs ici courts là : "des films de chez nous, près de chez nous, toute l'année"


Il y a 8 ans, la volonté de trouver d’autres canaux de diffusion et de toucher un public plus large, s’est concrétisée par la création d’un nouveau dispositif régional. Il a pour nom Doc ici courts là et il est coordonné par l’APARR, une association de professionnels du cinéma et de l’audiovisuel de Bourgogne-Franche-Comté.

Le but était de prolonger la vie des films car ils ne se périment pas. Marion Mongour, chargée de mission pour l’APARR

Ce dispositif regroupe des films tournés et/ou produits en Bourgogne-Franche-Comté dans un catalogue mis à la disposition des structures qui le souhaitent. Moyennant un abonnement, des cinémas, des centres d’accueil, des associations, des EHPAD, des bibliothèques, des prisons… peuvent  projeter les films à leur public tout au long de l’année.

Le but de cette opération est la mise  en valeur des talents régionaux  et la valorisation des œuvres produites dans la région. Mais c’est aussi la volonté de toucher un public plus divers, parfois éloigné des circuits culturels et artistiques traditionnels.

Un moyen facile, léger et très accessible pour découvrir la région à travers son cinéma : les films peuvent être visionnés en ligne et la programmation se fait en un clic.
© DOCS ICI COURTS LA
 

♦ Un dispositif clé en main inédit pour découvrir le cinéma régional


Docs ici courts là  ne se contente pas de proposer des films. Il accompagne égalemment les structures en mettant à leur disposition des outils facilitant leurs choix et leur permettant d’animer les séances :  des fiches pédagogiques, des fiches thématiques ou des suggestions de programmation…

Avec ce dispositif, l’Aparr met en contact les professionnels du cinéma et le public. Dans ce but, elle accompagne les structures qui souhaitent organiser des rencontres avec les réalisateurs en les aidant financièrement ( prise en charge des frais de déplacement et d’hébergement), et logistiquement.

Pour organiser une séance publique, le coût est de 30 euros et pour une séance privée réservée à un public spécifique, cela devient gratuit.

En 2019, l'APARR a organisé 137 projections qui ont attiré 3115 spectateurs. 

Depuis sa création en 2013, le catalogue, constitué alors d'une trentaine de films, n'a cessé de s'enrichir au fil des ans. Aujourd'hui il propose 120 films à ses abonnés.
© DOC ICI COURTS LA
 

♦ Rendre le dispositif accessible aux particuliers


En 2020, Docs ici et cours là  fête ses 8 ans d’existence et pour fêter dignement cet anniversaire, des événements avaient été prévus en mars et avril.

Mais voilà, ça c’était avant la crise sanitaire exceptionnelle que nous traversons. Depuis le 17 mars dernier, suite à la pandémie occasionnée par le Covid 19,  le pays est confiné. Pour le moment, il est impossible de se retrouver pour regarder un film à plusieurs et on ne sait toujours pas quand cela sera à nouveau possible.

Avec beaucoup d'imagination, le monde de la culture a contourné cette situation inédite en mettant à la disposition des internautes de nombreux produits culturels, gratuitement. Un moyen de les aider à supporter le confinement et ne pas perdre le lien avec eux.

Cela faisait déjà un moment que l’équipe de l’APARR se disait que cela serait bien de donner aux particuliers la possibilité de visionner des films. Le confinement était une occasion idéale de le faire via la VOD. A ce jour, ceux qui le souhaitent peuvent visionner gratuitement 33 films sur les 120 que proposent le site Docs ici Courts là. Ils seront disponibles sur le site pendant toute la durée de fermeture "des lieux recevant du public non indispensables à la vie du pays", c'est à dire au delà de la date officielle du 11 mai.

On espère proposer de plus en plus de films. Pour cela, nous allons faire des relances auprès des ayants droits. Marion Mongour chargée de mission pour l’Aparr




Une démarche rendue possible grâce à la générosité des ayants droits et une belle façon de fêter un anniversaire.
 

♦ 5 films pour vous donner envie d'aller découvrir Docs ici courts là


Nous vous proposons notre sélection, cinq documentaires et courts métrages parmi les 32 que vous pourrez découvrir sur le site de Docs ici courts là.

► Deux films co-produits par France 3 BFC :

1 - Bon papa, un homme sous l'occupation de Leïla Férault (69 min) : ce documentaire est très personnel. A travers les archives familiales, des interviews de ses parents, Leïla Férault cherche qui était réellement son "bon papa", son grand-père paternel qui semble avoir eu un rôle trouble sous l'Occupation. Le film a été tourné à en grande partie à Lons-le-Saunier et Besançon.
durée de la vidéo: 03 min 15
extrait documentaire Bon papa ©DOCS ICI COURTS LA

2 - Dancing de Loïc Mahé (52 min)  : c'est un documentaire joyeux et sensible qui met en avant des retraités qui ont en commun, l'amour de la danse. On y suit leur attente du dimanche, parsemée d'anecdotes et de souvenirs, l'effervescence des préparations quand arrive le jour J, et enfin les retrouvailles des corps qui célèbrent la vie en dansant ! Tourné un peu partout dans la région.
durée de la vidéo: 02 min 43
Extrait documentaire : Dancing ©DOCS ICI COURTS LA


► Certains permettent de nous évader :

3 - Une place au soleil de Julia Pinget (75 min) : ce très beau documentaire fait la part belle aux paysages maritimes puisque tout se passe sur la plage de Piémanson, en Camargue. C'est aussi un film qui parle beaucoup de liberté, de vie au grand air...c'est d'actualité ! 

4- Lorraine ne sait pas chanter d'Anna Marmiesse (22 min). Un véritable "feel good movie", cette comédie musicale décalée a entièrement été tournée à Dijon. Elle est notamment interprétée par India Hair (que l'on a pu voir au cinéma dans Crash Test Aglaé ou Petit Paysan)

►Un court métrage qui fait écho à l'actualité

5- Tard dans la nuit de Thomas Devouge (59 min): dans cette fiction, un jeune homme choisit de se couper du monde. Il se retrouve presque seul au sein d'une résidence dans une station balnéaire désertée par les touristes...Une situation qui rappelle le confinement occasionné par la crise sanitaire actuelle. Il finira par renouer des liens avec les autres. Ce film a été produit par une société de production régionale, "Les Films d'Argile", basée à Cluny, en Saône-et-Loire.
durée de la vidéo: 01 min 07
Extrait documentaire : Tard dans la nuit ©DOCS ICI COURTS LA






 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion cinéma culture documentaires internet santé société