COVID-19 : Le comédien Maurice Barrier est mort des suites du coronavirus

Le comédien Maurice Barrier est décédé dans la nuit du 11 au 12 avril à l'hôpital de Montbard (Côte-d'Or) des suites du Covid-19. Marié à l'actrice Hélène Manesse, il vivait dans le village de Montréal (Yonne) depuis les années 1960. Il avait 87 ans.

Maurice Barrier, dans "Les Fugitifs" de Francis Veber (1986)
Maurice Barrier, dans "Les Fugitifs" de Francis Veber (1986)
Son nom ne vous dit peut-être rien, mais comme des millions de français, vous reconnaîtrez certainement son visage. Le comédien Maurice Barrier a tiré sa révérence le dimanche 12 avril, "vers 2h du matin" nous a précisé sa famille, à l'hôpital de Montbard (Côte-d'Or). Il avait 87 ans.

Selon ses proches, le comédien installé à Montréal (Yonne) avait été infecté il y a quelques jours par le Covid-19. Son état s'était alors dégradé très rapidement.

Son neveu, Jérémy Manesse, a également annoncé la nouvelle ce dimanche soir sur Twitter : "À 87 ans et alors qu'il faisait face à des difficultés pulmonaires, il a attrapé le coronavirus à l'hôpital et ne s'en est pas remis" explique t-il.
 

Selon sa femme Hélène Manesse, jointe ce dimanche soir par téléphone, Maurice Barrier était hospitalisé depuis un mois. Il avait notamment passé trois semaines à l'hôpital de Semur-en-Auxois (Côte-d'Or) avant de partir dans un centre de rééducation à Montbard.
 

Le Grand blond, les Fugitifs, Scout toujours...

Habitué des seconds rôles au cinéma, Maurice Barrier avait joué aux côtés des plus grands noms du cinéma français :  Jean Gabin, Alain Delon, Jean-Paul Belmondo, Pierre Richard, Gérard Depardieu, pour ne citer qu'eux.
 
Extrait - Les Compères, réalisé par Francis Veber (1983)


Sa carrière au cinéma débute en 1966, dans le film La Prise de pouvoir par Louis XIV de Roberto Rossellini, où il incarne le rôle de d'Artagnan. En 1972, il rejoint le casting de la célèbre comédie d'Yves Robert Le Grand blond avec une chaussure noire avec Pierre Richard, Mireille Darc et Jean Rochefort. C'est le début de la notoriété pour Maurice Barrier en tant que second rôle.
 
Les fugitifs de Francis Veber (1986)
 

Une "gueule" du cinéma français des années 1970


Entre les années 1970 et 1980, il sera au générique de plusieurs films à succès : Deux hommes dans la ville avec Jean Gabin et Alain Delon, Flic Story de Jacques Deray (1975), Coup de tête de Jean-Jacques Annaud (1978) où il campe le rôle du patron de bistrot, Les compères (1983) et Les Fugitifs (1986) de Francis Veber avec Pierre Richard et Gérard Depardieu ou encore Scout toujours avec Gérard Jugnot (1985) où il interprète le rôle de Marek, le gitan. 
 
Scout toujours (1985)


A partir des années 1990, Maurice Barrier se fait plus rare au cinéma, mais il continuera d'apparaître dans plusieurs téléfilms comme l'Instit ou encore Louis La Brocante.  En 1984, il était déjà apparu dans la mini-série Des grives aux loups, l'histoire d'une famille paysanne de Corrèze, dans un rôle qui le marquera pour toujours.

 
Des grives aux loups (1984) réalisé par Philippe Monnier



La consécration aux Molières 1998

Le comédien était aussi un grand homme de théâtre. En 1998, il obtient la distinction de sa vie : le Molière du meilleur comédien dans un second rôle, pour son interprétation dans la pièce "Douze hommes en colère". Un trophée dont il était très fier, et qu'il a gardé précieusement dans sa maison de Montréal (Yonne). 

Maurice Barrier était également un baryton hors-pair. Fort de ses qualités vocales, il avait joué dans plusieurs comédies musicales. Les Misérablesmise en scène par Robert Hossein en 1980, restera l'un de ses meilleurs souvenirs (écoutez-le dans l'archive ci-dessous, où il interprète Jean Valjean).
  

Un amoureux de la Bourgogne, et de son village : Montréal

Après avoir appris la nouvelle de son décès, une de ses amies de Montréal (Yonne) nous confie : "C'était un très grand personnage, mais aussi un ami. Il était très proche des habitants et il a fait beaucoup pour notre village."

Né en 1932 à Malicorne-sur-Sarthe (Sarthe), le comédien est rapidement devenu un bourguignon d'adoption. Il s'est installé dès 1962 dans le petit village de Montréal (Yonne), d'où est originaire sa femme : l'actrice Hélène Manesse.

En janvier 2020, une équipe de France 3 Bourgogne l'avait d'ailleurs rencontré, chez lui, dans le cadre du programme de proximité : "Rendez-vous chez vous". En parlant de son village, il nous confiait : "Ce qui me plaît, c'est sa chaleur. Il est chaleureux, il est beau quand on s'y promène".  Ce fut la toute dernière apparition de Maurice Barrier à la télévision. Pour découvrir cette belle rencontre, nous vous proposons de revoir l'émission ci-dessous (son interview à partir de 03'55).
 
Maurice Barrier dans "Rendez-vous chez vous" à Montréal (janvier 2020)

Depuis 2006, le comédien était même devenu la "voix du village" à l'occasion du spectacle historique annuel : Montréal en lumière, où Maurice Barrier avait prêté sa voix pour guider les comédiens et les spectateurs.

Ses obsèques auront lieu mercredi 15 avril, à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or).

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cinéma culture coronavirus santé société décès faits divers
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter