Coronavirus Covid-19 : l'Agence régionale de santé appelle "plus que jamais à l’implication de tous"

Le nombre de patients hospitalisés "a augmenté de plus de 60% par rapport à la précédente période de 7 jours", indique l'Agence régionale de santé de Bourgogne-Franche-Comté ce vendredi 23 octobre.

À l'hôpital Nord Franche-Comté en avril 2020.
À l'hôpital Nord Franche-Comté en avril 2020. © Lionel VADAM / MAXPPP
La situation sanitaire continue de se dégrader en Bourgogne-Franche-Comté. "La région affiche une incidence de près de 220 cas pour 100 000 habitants en population générale et de 200 /100 000 chez les personnes de plus de 65 ans, chiffre qui a purement et simplement doublé par rapport à la précédente période de 7 jours", précise l'Agence régionale de santé dans un communiqué ce vendredi 23 octobre.

"Le taux de positivité des tests, en hausse dans tous les départements, s’établit à environ 13% pour l’ensemble de la région", ajoute l'ARS. Les valeurs les plus élevées sont constatées en Saône-et-Loire, en Côte-d'Or et dans le Jura, les trois départements placés dès samedi sous couvre-feu.
 
 


Les hospitalisations en forte hausse

Le nombre de patients hospitalisés "a augmenté de plus de 60% par rapport à la précédente période de 7 jours". On compte désormais 470 personnes hospitalisées en raison du Covid-19 dans notre région. Les lits de réanimation sont désormais occupés à plus de 30% par des patients atteints par le coronavirus.
 

Près d’une dizaine d’établissements de santé de la région, dont les CHU de Dijon et Besançon, ont activé leur plan blanc.

Agence régionale de santé

 

L'Agence régionale de santé rappelle les gestes à adopter pour freiner la progression de l'épidémie. "Les comportements solidaires et responsables sont la clé pour ralentir le virus, ne pas prendre de risque pour soi-même et ne pas exposer ses proches. Ces gestes désormais bien connus sont à la portée de chacun : se laver les mains le plus souvent possible, maintenir une distance physique, porter le masque, aérer les espaces clos et réduire ses interactions sociales, en particulier en respectant la règle des 6 personnes maximum dans les rassemblements conviviaux".
 

L’ARS Bourgogne-Franche-Comté en appelle plus que jamais à l’implication de tous, en tous points du territoire, pour relever collectivement le défi de limiter la progression de l’épidémie.


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société