Coronavirus Covid-19 : Etudiants, jeunes précaires, comment obtenir l'aide de 200 euros ?

Vous êtes nombreux parmi les jeunes de moins de 25 ans à vous demander comment avoir droit à cette aide annoncée par le gouvernement ? Qui peut en bénéficier ? Quelles sont les formalités à faire, remplir ? On vous explique ce que l'on sait.

Le gouvernement va débloquer une aide de 200 euros pour certains étudiants et jeunes de 25 ans, touchés économiquement par la crise sanitaire et l'épidémie de Coronavirus Covid-19.
Le gouvernement va débloquer une aide de 200 euros pour certains étudiants et jeunes de 25 ans, touchés économiquement par la crise sanitaire et l'épidémie de Coronavirus Covid-19. © XAVIER DE FENOYL - maxPPP
Une aide exceptionnelle de 200 euros sera versée en juin à quelque 800.000 jeunes de moins de 25 ans "précaires ou modestes". Ces jeunes n'étaient pas éligibles aux autres aides octroyées depuis le début de la crise épidémique. Le ministère de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation a précisé les modalités d'obtention de cette aide.


Vous êtes étudiant ?


Qui peut prétendre à cette aide du gouvernement ?   
Comment faire ? 

Les étudiants devront remplir un formulaire disponible dès mardi 12 mai sur le site etudiant.gouv.fr.
Les instructions pour remplir les dossiers seront simplifiées et le versement de l’aide exceptionnelle interviendra dans les semaines qui suivront afin que les étudiants puissent en bénéficier le plus rapidement possible.
 
L’aide sera d’un montant fixe de 200€, versés en une fois.
 

Vous avez moins de 25 ans mais vous n'êtes pas étudiant, mais êtes bénéficiare d'aide au logement ?


Gabriel Attal, le secrétaire d'Etat chargé de la Jeunesse a précisé que cette aide de 200 euros sera versée mi-juin  à quelque 415.000 "jeunes de moins de 25 ans, précaires ou modestes, qui touchent les aides pour les logements".

Vous n'avez pas de formalités à faire.  Les non étudiants, bénéficiaires d'aides au logement, percevront automatiquement l'aide exceptionnelle du gouvernement, via les caisses d'allocation familiales.

Ces deux mesures qui vont concerner plus de 800.000 jeunes auront un coût de 150 millions d'euros.

 
 
 
 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation économie solidarité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter