Coronavirus Covid-19 : Mouchoirs, masques... où jeter vos déchets de soins ou potentiellement infectés ?

Si vous êtes malade, ou pensez l'être, si vous êtes un personnel soignant, le syndicat de traitement des déchets de Besançon (Doubs) rappelle aux habitants les consignes de tri. Où jeter masques, mouchoirs, kits de dépistage ? 

Les déchets de soin des malades du coronavirus doivent être jetés dans les poubelles destinées à l'incinération et pas au recyclage.
Les déchets de soin des malades du coronavirus doivent être jetés dans les poubelles destinées à l'incinération et pas au recyclage. © Fred Haslin - maxPPP
Poubelle jaune, ou poubelle grise ? Poubelle recyclable ? Poubelle destinée à l'incinération ? Ou circuit de collecte spécifique aux déchets médicaux ? La question se pose dans toute la France où près de 3000 personnes sont infectées par le coronavirus.

Selon le dernier bilan officiel, en France, au jeudi 12 mars, 61 personnes sont décédées et 2.876 ont été contaminées - soit près de 600 de plus en 24 heures. Il y a 129 cas graves, en réanimation.


Mouchoirs, masques, gants ? où les jeter ? 


Il est bon de rappeler que les mouchoirs par exemple, et votre boite de mouchoirs doivent être jetés dans la poubelle qui partira à l'incinérateur.  Les déchets tels que les masques de protection, autres textiles sanitaires (lingettes, essuie-tout,…) et les mouchoirs à usage unique, ne doivent pas être jetés dans le bac jaune.
 
Ils représentent en effet un risque infectieux non négligeable pour les personnels de tri.
 
Ces déchets sont à placer dans le bac gris en sac fermé.

 

Vous êtes médecin, infirmier, aide-soignant ? Que faire des seringues ou tests de dépistage ? 


Les déchets de soin à risque infectieux (DASRI) ne doivent en aucun cas être jetés dans le bac de recyclage afin d’éviter tous risques de contamination, pour l’environnement, mais aussi pour les professionnels en charge du traitement des déchets.

Le matériel piquant, coupant ou perforant doit être collecté dans des containers prévus  par l’éco-organisme Dastri

 
© Dasri


Aiguilles, seringues, cathéters,… sont des déchets bien spécifiques


Les professionnels de santé ainsi que les personnes en auto-traitements ou utilisant des autotests  de dépistage doivent s'en débarasser dans des contenants appropriés.
 
Les patients en autotraitement peuvent en retirer gratuitement en pharmacie sur présentation de leur ordonnance. Ces boîtes hermétiques peuvent recevoir : lancettes, aiguilles, seringues, cathéters... et tout autre objet dangereux qui aurait pu servir aux soins. 

Une fois pleines, elles doivent être fermées et rapportées en pharmacie.  


Les professionnels de santé (infirmiers, médecins…) qui interviennnent à domicile chez leur patient pour un acte de soin, ne peuvent utiliser les poubelles des patients. Ils ont l’obligation légale de gérer eux-mêmes leurs propres déchets.

 
Plus d'infos sur Dastri.fr 


A Besançon, le Sybert, syndicat intercommunal des déchets était en réunion ce vendredi 13 mars. Il devrait communiquer dans l'après-midi, sur les mesures mises en place sur ses lignes de tri.
 


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter