Coronavirus Covid-19 : quelle surmortalité en Bourgogne-Franche-Comté ?

La région Bourgogne-Franche-Comté fait face à une surmortalité de +20% par rapport à 2019, selon des données de l'INSEE sur la période du 1er mars au 6 avril.

Archives.
Archives. © France 3 Bourgogne
L'Institut national de la statistique et des études économiques (INSEE) publie chaque semaine un fichier recensant tous les décès survenus en France. Celui-ci est constitué à partir des données d'état civil remontées par les mairies françaises.

Il ne fait pas de distinction sur la cause de la mort. Y figurent donc à la fois les personnes décédées des suites du Covid-19 ou de tout autre chose.

Le 17 avril, l'institut a diffusé des données concernant les décès enregistrés jusqu'au 6 avril. Un décalage qui s'explique par le délai de traitement des informations transmises par les mairies de manière dématérialisée ou sur papier.

Selon l'INSEE, la France fait face à une hausse de sa mortalité de 20% sur la période du 1er mars au 6 avril 2020, comparé à la même période en 2019. En Bourgogne-Franche-Comté, la hausse est également de 20%.

La situation diffère selon les départements : le Territoire de Belfort voit son nombre de décès augmenter de 40% entre 2019 et 2020 (toujours du 1er mars au 6 avril), le Doubs de 41%. Dans la Nièvre, département plus épargné par l'épidémie de coronavirus, il augmente de 6%. Dans l'Yonne, il recule de 4%.
 

A l'échelle nationale, les départements les plus touchés par l'épidémie sont aussi ceux qui voient leur nombre de morts grimper en flèche. La hausse est ainsi de 143% dans le Haut-Rhin, où un important foyer de l'épidémie a été détecté à Mulhouse.

Le graphique ci-dessous compare le nombre de décès enregistré chaque jour en Bourgogne-Franche-Comté sur la période du 1er mars au 6 avril, en 2018, 2019 et 2020.

La courbe de l'année 2020 se détache des deux autres à partir de la mi-mars pour atteindre des niveaux plus élevés. Une trajectoire similaire est visible en comparant les chiffres de la France entière (en cliquant sur la flèche droite).
 

Enfin, le fichier de l'INSEE détaille les lieux où les décès sont survenus. En Bourgogne-Franche-Comté, les décès déclarés dans les hôpitaux ou les cliniques sont en hausse de 16,6%. La hausse est de 23,4% pour les maisons de retraite. Pour les décès ayant eu lieu à domicile, elle est de 19,4%.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société démographie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter