Coronavirus Covid-19 :la Saône-et-Loire passe en zone rouge de "circulation active du virus"

Le département de la Saône-et-Loire était cerné par les "zones rouges" la semaine dernière. Le gouvernement a acté vendredi 18 septembre le classement en zone rouge de "circulation active de virus".

La ville de Mâcon est le chef-lieu du département de Saône-et-Loire
La ville de Mâcon est le chef-lieu du département de Saône-et-Loire
Le classement en zone de circulation active du virus (« zone rouge ») est motivé par l’augmentation rapide du taux d’incidence (nombre de cas positifs pour 100 000 habitants), observée ces derniers jours. La hausse rapide du nombre des hospitalisations dans le département a aussi été prise compte. 

Le port du masque est renforcé

Le préfet de Saône-et-Loire, Julien Charles, a décidé de mettre en place de nouvelles mesures applicables à partir du lundi 21 septembre et jusqu’au 31 octobre, date à laquelle seront réévaluées les mesures en fonction de l’évolution de l’épidémie.
A commencer par l'extension du port du masque dans l’espace public :
"Il sera obligatoire pour les personnes âgées de 11 ans et plus, sur les marchés, les vides-greniers, les brocantes et toute forme de vente au déballage, ainsi que dans un rayon de 50 mètres autour des accès des écoles, collèges, lycées et établissements d’enseignement supérieur.
Par ailleurs, afin de limiter la propagation du virus dans les espaces extérieurs, le préfet de Saône-et-Loire souhaite, en concertation avec les maires, prescrire par arrêté préfectoral, le port du masque dans les rues les plus fréquentées (piétonnes, commerciales…) aux horaires les plus critiques. Cette mesure semble à ce stade devoir s’imposer dans les communes de plus de 10 000 habitants, où le virus circule le plus activement. Un travail va donc être engagé avec les élus concernés sur ce point."

Fin des ouvertures tardives des débits de boisson

Le préfet de Saône-et-Loire a aussi décidé de suspendre les autorisations de fermeture tardive accordées aux débits de boissons et par conséquent de revenir à la règle de fermeture à 1 heure du matin pour tous les débits de boissons.
A ce stade de l’épidémie, le préfet de Saône-et-Loire n’envisage pas de fermeture généralisée de certains types d’établissement recevant du public afin de ne pas freiner la reprise économique et nuire au maintien du lien social. Cette position pourra être modifiée en fonction de l’évolution de la situation.

Pas de fermeture pour les établissements recevant du public

Néanmoins, il est nécessaire de respecter les gestes barrières et les règles propres à chaque catégorie d’établissement recevant du public. Cette vigilance s’impose tout particulièrement dans les établissements de type X (établissements sportifs couverts) et de type L (salles de réunion, de projection, de spectacle ou à usage multiple).

Pour les établissements recevant du public de type L, le classement du département en zone de circulation active du virus a pour effet de réintroduire l’obligation de l’espacement d’au moins un siège entre chaque personne ou groupe de moins de 10 personnes venant ensemble.

Enfin, les règles applicables aux rassemblements sur la voie publique ou dans les lieux ouverts au public (en dehors des établissements recevant du public) demeurent inchangées à cette heure. Ils restent soumis à déclaration dès qu’ils rassemblent plus de 10 personnes simultanément.

Toutefois, le préfet de Saône-et-Loire recommande de reporter les manifestations qui ne sont pas indispensables, en particulier celles qui regroupent les personnes plus vulnérables, tant que la dynamique épidémique reste forte.




 
Maintien des gestes barrière
Face à cette progression rapide de l’épidémie, la Préfecture de Saône-et-Loire recomande l’application des mesures barrières et des gestes de bon sens, par tous :
  • Se laver très régulièrement les mains avec de l’eau et du savon,
  • Respecter une distance d’au moins 1 mètre entre les personnes et limiter les contacts non nécessaires,
  • Porter un masque grand public quand la distance d’un mètre n’est pas respectée, quand il est obligatoire, ou lors des situations à risque (lieux très fréquentés, espaces clos, rassemblements festifs…),
  • Protéger systématiquement ses proches notamment les plus âgés et vulnérables en respectant strictement les mesures barrière en leur présence,
  • Être très vigilant et prudent lors des événements festifs et des rassemblements familiaux,
  • Saluer sans se serrer la main et sans embrassades.
  • La stratégie « Tester-Tracer-Isoler » doit être poursuivie afin que chaque personne présentant des symptômes évocateurs de COVID-19 ou ayant le moindre doute puisse bénéficier d’un test de dépistage. Dans l’attente, les personnes doivent s’isoler et réduire leurs contacts au strict minimum.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société