Coronavirus : Professionnels de santé, retraités, un appel aux volontaires lancé pour aider en Bourgogne Franche-Comté

Un appel lancé aux professionnels de santé pour aider les régions les plus touchées par l'épidémie de coronavirus covid19. / © Grégory YETCHMENIZA - maxPPP
Un appel lancé aux professionnels de santé pour aider les régions les plus touchées par l'épidémie de coronavirus covid19. / © Grégory YETCHMENIZA - maxPPP

Le ministère de la Santé a lancé mercredi 25 mars un appel à volontaires à tous les professionnels de santé, y compris les retraités, pour venir en appui au personnel soignant dans les zones les plus touchées par le coronavirus. Comment se faire connaître ?  Mode d'emploi.

Par S.C avec AFP

Certains personnels ont déjà répondu présents, en contactant les hôpitaux, en intégrant la réserve sanitaire. Le ministère de la santé lance un appel plus large pour venir en aide aux 5 régions françaises les plus touchées par l'épidémie de Covid-19. Ces régions sont : Grand Est, Hauts-de-France, Bourgogne-Franche-Comté et Ile-de-France.


Comment devenir volontaire ?


Les volontaires sont recensés par leur agence régionale de santé (ARS). Ils seront ensuite déployés soit dans leur région, soit en renfort dans les zones françaises les plus touchées.

Vous pouvez vous faire connaître sur le site internet du minitère des solidarités et de la santé. Un formulaire est à remplir. Il vous sera demandé si vous vous rendez disponible sur votre région, ou dans toute la France.
 


#renfortcovid en Bourgogne Franche-Comté

L'Agence régional de Bourgogne Franche-Comté a rejoint également la plateforme renfort covid.


Etudiants, professionnels, actifs ou retraités,  sont appelés à  venir en renfort du système de santé.


Téléchargez pour cela l’application medGo sur votre mobile, renseignez votre identité et vos compétences, et indiquez votre zone de mobilité.



En Bourgogne Franche-Comté, le dernier bilan de l'Agence Régionale de Santé en date du 26 mars, fait état de 123 décès en établissements de santé soit 21 de plus que la veille. 619 patients sont hospitalisés, dont 166 en réanimation. L'Hôpital du Nord Franche-Comté de Belfort s'attend à la vague, elle est en train d'arriver nous confiait une soignante sur place.
 


Le coronavirus a causé 1.331 décès à l'hôpital depuis le début de l'épidémie, un bilan multiplié par cinq en une semaine, et 2.827 patients étaient mercredi soir en réanimation, selon les chiffres communiqués par le directeur général de Santé, Jérôme Salomon.
 
"Nous avons une épidémie d'extension nationale en aggravation rapide"
a-t-il insisté. De son côté, le directeur général de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, Martin Hirsch, a lancé mercredi un appel à la réquisition de personnels soignants et à une "reconnaissance", peut-être sous forme de primes, pour l'effort "surhumain" des personnels face au coronavirus.

Emmanuel Macron a promis mercredi soir une "prime exceptionnelle" pour les soignants et les fonctionnaires mobilisés.
      
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus