Côte-d’Or : d’après les professionnels, la perte de vitesse des vaccinations n’est pas alarmante

La Côte-d’Or enregistre une baisse des vaccinations qui peut s’expliquer par plusieurs facteurs. Au centre de vaccination du Zénith de Dijon, si on peut remarquer une baisse de la fréquentation, le personnel encadrant n’est pas alarmiste.

Peu de queue à l’entrée, des sièges inoccupés et des soignants dans l’attente. Au centre de vaccination du zénith de Dijon, le rythme des vaccinations s’est nettement ralenti depuis une semaine. « La vaccination aujourd’hui est plutôt calme. Ça fait 7 mois que je vaccine ici, la semaine passée est la plus calme que j’ai vécue. C’est un peu ennuyeux mais on est au service des gens. On fait en fonction d’eux et de leurs disponibilités », se résigne Valérie Bernard, infirmière. Sur une vacation de 4 heures, elle a réalisé une soixantaine de vaccinations contre 80 à 90 vaccinations sur des périodes où la fréquentation était plus élevée.

Plusieurs facteurs expliquent la baisse

Un constat partagé aussi par certains patients comme Selma Osenge qui est venue se faire injecter sa deuxième dose. « Il y a beaucoup moins de monde aujourd’hui, je trouve ça bizarre. À l’entrée, il y a beaucoup moins de monde et dans les salles et sur les sièges, il y a presque personne. J’ai l’impression qu’il y a plus de soignants que de patients. »

Et pour cause, en Bourgogne-Franche-Comté le nombre de personnes quotidiennement vaccinées est passé de 20 088 le 16 juillet à 12 501 le 10 août. Une diminution dont les facteurs sont multiples d’après le docteur Antoine Daisey, coordinateur médical adjoint du vaccinodrome du Zénith de Dijon. « Il n’y a pas d’inquiétude à avoir, les périodes estivales sont propices à la baisse d’activité donc le vaccin n’échappe pas à ce phénomène. Ce petit essoufflement peut aussi être lié au fait que le taux de vaccination devient bon en Côte-d’Or. Ça, cumulé aux vacances, ça peut être deux raisons qui expliquent cette décélération. »

Pour rappel, 1 413 029 de personnes sont complètement vaccinés dans la région soit près de 66,1% de la population. C’est plus que la moyenne nationale qui cumulait 56,99% de personnes totalement vaccinées le 11 août.

80% des plus de 12 ans ont au moins reçu la première dose en Côte-d’Or

Pour le capitaine Antoine, chef du détachement militaire responsable du vaccinodrome du Zénith de Dijon, la raison de ces fluctuations s’explique aussi par les différentes annonces gouvernementales. « Au moment des annonces présidentielles à la mi-juillet, on a eu un gros pic de fréquentation car les gens voulaient avoir leur pass vaccinal. À cette période on a frôlé les 4 000 personnes vaccinées par jour. Aujourd’hui, on est retombé sur un rythme de croisière, aux alentours de 2 000 personnes par jour. Il n’y a pas de baisse catastrophique. »

Pas d’inquiétude donc du côté de l’encadrement du vaccinodrome du Zénith de Dijon, où l’on espère même une reprise de la vaccination à la rentrée. « On peut déjà voir une augmentation des rendez-vous dès la semaine prochaine dans notre centre de vaccination. On suit un peu la courbe des vacances d’été », note le docteur Antoine Daisey. À l’heure actuelle près de 80% des plus de 12 ans ont reçu au moins leur première dose en Côte-d’Or.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société