Côte-d'Or : neuf véhicules incendiés à Semur-en-Auxois, un homme de 19 ans interpellé

Neuf véhicules ont été retrouvés incendiés ce jeudi matin à Semur-en-Auxois. Un individu de 19 ans, ivre, a été interpellé et placé en garde à vue.

Ce jeudi 8 juillet, à cinq heures du matin, la brigade de gendarmerie a été avisée par les pompiers qu'une voiture était en feu à Semur-en-Auxois (Côte-d'Or). Rapidement, les gendarmes constatent que plusieurs autres véhicules connaissent le même sort, non loin de là. Au total, neuf départs de feux sont repérés dans le centre de la ville. L'incendie s'est ensuite propagé sur deux façades de bâtiments, maîtrisé à temps par les pompiers. Aucun blessé n'est à déplorer. 

Six patrouilles ont été dépêchées sur place afin de quadriller le secteur, dont un hélicoptère de gendarmerie. Des techniciens d'investigation criminelle de Dijon (Côte-d'Or) ont été appelés afin de déterminer les conditions de départ du feu, pour le moment inconnues. 

Un jeune homme de 19 ans interpellé

Aux alentours de six heures du matin, un individu est contrôlé par les forces de l'ordre dans le secteur des incendies. Le jeune homme de 19 ans, ivre, a été placé en garde à vue. Cet habitant de Semur-en-Auxois est déjà connu par les services de gendarmerie locale pour des faits de délinquance. "Ses propos sur sa présence ici étaient confus et contradictoires " explique le commandant chef d'escadron Amaury Billon. L'auteur présumé des faits est actuellement en cours d'audition. Il nie jusqu'alors toute implication dans les incendies.

"Je trouve ça inacceptable"

Catherine Sadon, maire de Semur-en-Auxois s'est déplacée sur les premières heures du matin afin de constater les dégâts. "Il y avait du bruit, des petites explosions et puis bien sur des grandes flammes, ce qui était impressionnant" rapporte l'élue, stupéfaite.  "Je trouve ça inacceptable parce que je ne vois pas à quoi ça rime ce genre de méfaits, comme ça, purement gratuitement. Pourquoi faire du mal pour rien ? " ajoute-t-elle. Les propriétaires des neuf véhicules incendiés ont en effet eu la mauvaise surprise de découvrir leur véhicule en flamme ou carbonisé au petit matin. 

Un appel à témoins lancé 

Les gendarmes réalisent un travail d'analyse des vidéos de surveillance du secteur et une enquête de voisinage pour recueillir des témoignages. Ils incitent toute personne ayant des informations à contacter la gendarmerie au 03.80.97.11.17.