Beaune : l’Hôtel-Dieu reprend du service et accueille le centre de vaccination de la Covid-19

Après plus de 37 ans sans recevoir de malades, l’Hôtel-Dieu de Beaune accueille depuis ce lundi 14 juin le centre de vaccination de la Covid-19. A la satisfaction des personnes vaccinées et du personnel soignant.

Les hospices de Beaune accueillait le centre de vaccination de la Covid-19 ce lundi 14 juin.
Les hospices de Beaune accueillait le centre de vaccination de la Covid-19 ce lundi 14 juin. © France 3 Bourgogne

Ils étaient nombreux ce mardi matin à venir se faire vacciner au sein des Hospices de Beaune (Côte-d'Or), dans la salle Saint-Nicolas. Ce lieu chargé d’histoire, qui n’avait pas reçu de malades depuis 1984, accueillait pour la première fois un centre de vaccination de la Covid-19.

Pour éviter les températures étouffantes

Depuis janvier 2021, les vaccins étaient administrés dans le gymnase des Blanches Fleurs. "On pensait que ce serait plus difficile ici, mais finalement, les lieux s’y prêtent, explique le maire de Beaune, Alain Suguenot. C’est surtout la température le gros atout". Différents lieux avaient en effet été envisagés afin d'éviter les températures étouffantes. Le directeur des Hospices civiles de Beaune, conjointement avec la maire de la ville, ne trouvait pas de pièces adaptées dans le nouvel hôpital, permettant une bonne circulation et une aération suffisante. La salle Saint-Nicolas de l'Hôtel-Dieu s'est donc imposée comme l'endroit idéal pour ses qualités pratiques... et symboliques. 

Un lieu qui retrouve sa vocation première de soin

En plus de travailler dans un cadre frais en ces chaudes journées d’été, personnel et patients semblent enchantés du cadre offert par le monument historique. Fondé par Nicolas Rolin et Guigone de Salins, l’Hôtel-Dieu retrouve en effet sa vocation de lieu de soin, alors qu’il accueillait ses premiers malades au milieu du 15ème siècle.

Je suis très heureuse de venir au centre de vaccination, de donner du temps pour participer à l’effort national.

Soeur hospitalière Louise Duchini

Une vive émotion s’est notamment emparée de la sœur hospitalière Louise Duchini, l’une des 70 bénévoles : « je suis très heureuse de venir au centre de vaccination, de donner du temps pour participer à l’effort national. […] C’est un lieu chargé d’émotions, chargé d’histoire. C’est chargé de sens aussi, l’hôtel-Dieu est musée, mais c’est toujours un hôpital, qui soigne, qui prévient et qui accompagne. Et c’est tout le sens de la vaccination aujourd’hui. »

Annick Gougan, venue se faire vacciner, partage cet enthousiasme : « pour la région c'est très symbolique. C’est vraiment très agréable. On a même été surpris d’être reçu ici ! On se dit, tiens, il y avait des malades, on a l’impression de retomber dans le temps. »

Ils étaient nombreux à venir se faire vacciner ce matin.
Ils étaient nombreux à venir se faire vacciner ce matin. © France 3 Bourgogne

Un cadre atypique qui attire riverains et curieux : « ce matin des touristes sont rentrés jusqu’à l’intérieur du centre et ont demandé s’ils pouvaient s’inscrire sur une liste d’attente. Ils étaient à Beaune pendant quelques jours et n’étaient pas vaccinés. On les a inscrits avec grand plaisir et dès qu’on aura l’occasion on les appellera » explique Dominique Drot, infirmière bénévole.

Le fait que l'on soit dans ce lieu, permet peut-être aussi de donner l'idée de se faire vacciner.

Alain Suguenot, maire de Beaune

Joindre culture et soin, tel est l’atout que le maire de Beaune Alain Suguenot espère fédérateur : « le fait que l'on soit dans ce lieu, permet peut-être aussi de donner l'idée de se faire vacciner. […] Non seulement le vaccin est gratuit mais en plus on peut visiter les hospices de Beaune. C’est un argument supplémentaire de dire, "profitez de ce moment particulier". »

Cette semaine, 26 000 vaccinations ont été administrées à Beaune.

 

Un reportage de Tiphaine Pfeiffer et Marylou Czaplicki

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
vaccins - covid-19 santé société